Tic: Un forum sur la digitalisation et l'intelligence artificielle ouvert à Abidjan


03/02/2020
Tic: Un forum sur la digitalisation et l'intelligence artificielle ouvert à Abidjan
Sylla Yaya (Pdg Sah analytics international), entouré d'experts, entretient le public sur la digitalisation.

Un forum portant sur la digitalisation et l'intelligence artificielle s'est tenu, le lundi 03 février 2020, à la salle des fêtes du Sofitel Hôtel Ivoire.

''Digital Transformation and Artificial Intelligence Event'', tel est le libellé de ce forum. Il vise à créer un environnement d'échange avec des experts de renommée mondiale dans les domaines de la digitalisation, de l'intelligence artificielle, et de la cyber sécurité. Afin d'aider à relever les nombreux défis auxquels sont confrontés les agences gouvernementales, entreprises publiques et privées dans leurs activités quotidiennes. Cet événement a été organisé par Sah Analytics International, une société ivoirienne dont le cœur de métier est de fournir des solutions d’analyse intelligente des données, dans le cadre du lancement officiel de ses activités.

Le président-directeur général de Sah Analytics, Yaya Sylla, a indiqué que cet événement donne l'occasion pour réfléchir sur un thème à l'ère du temps qui est : « La transformation digitale et l’intelligence artificielle ». Thématique qui est au cœur des enjeux de tous les secteurs d’activités.
Pour lui, la transformation digitale n’est pas un changement technique mais un changement de paradigme qui nécessite l’adoption d’une démarche tournant autour du client ou du citoyen.

Parrain de cette première édition, le Ministre de l'Administration du territoire et de la Décentralisation, M. Sidiki Diakité, a tenu à féliciter le président-directeur de Sah analytics pour cette initiative qui, pour lui, est une véritable opportunité pour nombre de personnes. Il a affirmé que l’État a compris les enjeux du secteur des télécommunications.

« Notre pays en pleine émergence a déjà lancé et favorisé la mise en œuvre de nombreux projets pour améliorer l’efficacité et la transparence des services administratifs en utilisant le digital. Pour notre part, l’un des projets phares demeure la mise en place d’une infrastructure moderne hébergeant toutes les données sur les sites qui devraient permettre de créer une inter-coopérativité entre les différents services tant publics que privés » a t-il signifié.

Avant d'ajouter : « Nous commençons dès cet instant à construire un cerveau artificiel pour ne pas dire un monde exponentiel de cerveaux artificiels pour les citoyens et nous rejoignons l’objet de cette rencontre : l'intelligence artificielle. Cette innovation que nous louons tous a besoin d'être de façon constante mise à niveau ».

Un panel a également eu lieu avec des experts pour entretenir le public sur l’importance de la transformation digitale dans nos sociétés et les enjeux que représente la big data dans la sphère numérique.

Laciné Koné, Dg de Smart Africa, s'exprimant durant le panel, a indiqué que les hackers utilisent plusieurs méthodes dont l' une est la reconnaissance. Selon ses dires, tout un système peut être hacker par un simple e-mail banal. Il a précisé qu'il est important d'avoir une prise de conscience de la réalité de la protection de l'environnement électronique; à travers des lois sur la souveraineté des données et la cyber sécurité. Malheureusement, constat fait, l'Afrique est le seul continent qui n'a pas de souveraineté des données. Pourtant, en terme d'économie numérique, c'est un continent à fort potentiel.

Notons que plusieurs autorités ont pris part à ce forum. Notamment, le ministre de la Modernisation de l’administration et de l’Innovation du service public, Raymonde Goudou-Coffie, le ministre des Affaires présidentielles Birahima Ouattara.

Josée BOUAFFOU (Stg)

 

Videodrome