Facilitation du commerce transfrontaliers d'énergie : La CEDEAO se dote de deux instruments

Publié le
facilitation-du-commerce-transfrontaliers-d-energie-la-cedeao-se-dote-de-deux-instruments Une délégation ministérielle a été reçue en audience par le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly. (Ph: DR)
Economie

Deux instruments ont été mis en place par 6 États de la Cedeao pour sécuriser les échanges transfrontaliers liés au commerce de l’énergie.

La réunion des ministres de l’énergie de six États membres de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), axée sur la sécurisation des paiements relatifs au commerce de l’énergie en Afrique, s'est soldée par d'importantes recommandations. Les 6 États membres de la CEDEAO en conclave ont décidé de se doter deux instruments en vue de la facilitation du commerce transfrontaliers d'énergie. L’un des instruments est un appui budgétaire régional de la Banque mondiale destiné au financement de la mise en œuvre de la nouvelle directive de la CEDEAO pour le secteur ; et l’autre est un fonds de garantie des paiements relatifs au commerce de l'électricité.    

À l'issue de cette rencontre, une délégation ministérielle a été reçue en audience le 3 février 2020 par le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly. La délégation, conduite par le Commissaire de la CEDEAO chargé de l’Énergie et des Mines, Sédiko Douka, a présenté au Chef du gouvernement les conclusions des travaux.

Les six Etats sont le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Libéria, le Mali et la Sierra Leone.

I.B. (Source : Primature)