Promotion de l’investissement privé : Le ministre Esmel Essis mesure l'impact de la covid-19 chez des industriels


27/06/2020
Promotion de l’investissement privé : Le ministre Esmel Essis mesure l'impact de la covid-19 chez des industriels
Le ministre Essis Esmel (4è à d) a apporté les encouragements du gouvernement à ces industriels

Le ministre de la promotion de l’investissement privé, Emmanuel Esmel Essis a visité la brasserie de Brassivoire et la société Mipa, toutes deux situées en zone industrielle d’Anyama «PK24, le vendredi 26 juin 2020. Une activité qui s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres initiées par le gouvernement ivoirien auprès des entreprises et investisseurs afin de s’imprégner du niveau de réalisation de leurs investissements, des difficultés auxquelles ils sont confrontés, particulièrement dans ce contexte exceptionnel de la crise sanitaire de la Covid-19.


« Nous sommes venus rendre visite à des entreprises en zone industrielle parce que celles-ci ont bénéficié de l'accompagnement de l’État, des avantages liés au code d'investissement et le plaidoyer que nous avons eu à faire pour beaucoup de difficultés que ces entreprises ont rencontré. La Covid-19 ayant des conséquences néfastes sur ces entreprises, il était de notre devoir, sur instruction du Premier ministre de venir les visiter, nous enquérir de leur santé et de leurs difficultés et surtout, leur donner l'espoir que le gouvernement a dans notre économie », a expliqué le ministre Essis Esmel.
Par ailleurs, il a réitéré les encouragements du Gouvernement à ces entreprises pour avoir maintenu les emplois en cette période de crise sanitaire et traduit la disponibilité du Gouvernement à continuer son appui aux développements des activités des industriels malgré les contraintes imposées par le coronavirus.
 Laurent Théodore, Directeur Général, de Brassivoire a, au cours, des échanges présenté un aperçu des actions réalisées par cette société pour soutenir les efforts de lutte contre le Covid-19. « En tant que brasseur, responsable, nous avons un rôle à jouer pour soutenir les autorités et les communautés locales dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.  C’est pourquoi dès le début de la crise nous avons pris toutes mesures en interne pour sensibiliser nos collaborateurs et nos partenaires aux respects stricts des mesures barrières, tout en soutenant l’élan de solidarité nationale à travers des dons.  Nous travaillons, par ailleurs en étroite collaboration avec les associations des maquis dans la sensibilisation permanente des consommateurs à respecter les mesures barrières » a-t –il précisé.
Pour sa part, Fabrice Parodat, DG de Mipa a expliqué que sa société a été frappée de plein fouet par cette pandémie à coronavirus, dès le mois de mars 2020. « A partir du mois de mars, on a ressenti un net ralentissement. Ensuite, Avril- Mai, on a eu deux mois très compliqués. Notre activité a chuté à peu près de 20 %. Heureusement, sur le mois de juin on sent un retournement de tendance, on a l'impression que le business revient progressivement et on est confiant. Pour nous c'est encouragent. Nous avons préservé les emplois, on n'a pas fait appel au chômage technique, on a gardé nos travailleurs », a-t-il fait observer.

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome