Travaux du 4ème pont : 143 commerçants et locataires seront déguerpis à Bromakoté ; la démolition de bâtiments démarre le 8 juillet


03/07/2020
Travaux du 4ème pont : 143 commerçants et locataires seront déguerpis à Bromakoté ; la démolition de bâtiments démarre le 8 juillet
Le Secrétaire général de la préfecture d’Abidjan face aux populations impactées par les travaux de construction du 4ème pont. (Ph : DR)

Les travaux de construction du 4ème pont d'Abidjan, reliant la commune de Yopougon à celle du Plateau, en passant par Attécoubé et Adjamé, connaîtront une autre phase importante dès le mercredi 8 juillet 2020.

Le Secrétaire général (SG) de la préfecture d’Abidjan, par ailleurs président de la cellule d’exécution du Plan d’actions et de réinstallation (PAR) du Projet de transport urbain d’Abidjan (PTUA), André Martin Kacou, a annoncé une opération de libération des emprises de cette infrastructure, dans la commune d'Adjamé, précisément à Bromakoté, dès le mercredi 8 juillet 2020. Il a fait cette annonce au cours d'une séance d'information avec les personnes impactées par ce projet. Le Secrétaire général de la préfecture représentant le préfet en matière d’exécution du PAR a affirmé que l'objectif de cet échange avec cette frange de la population est de permettre à cette opération de libération de l’emprise de la bretelle de Bromakoté de bien se dérouler. « L’appel que nous voulons lancer aux populations concernées, c’est de pouvoir organiser leur départ en toute sérénité et en toute tranquillité. Les personnes propriétaires des bâtiments visées par la démolition ont été indemnisées depuis les mois d’octobre jusqu’à décembre 2019. Les derniers ont été payés au mois de décembre 2019. Depuis plus de 6 mois, les paiements ont été effectués. Les mises en demeure ont été signifiées aux intéressés. Et nous sommes à la phase de sensibilisation pour qu’on soit au même niveau d’information avant le 8 juillet 2020. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes rendus sur le site de Bromakoté », a mentionné André Martin Kacou. Il a informé que l'opération concerne 16 bâtiments ou immeubles « effectivement » indemnisés et dont des lettres de mise en demeure ont été faites aux propriétaires les 23 juin 2020 et 29 juin 2020. S’agissant des ménages affectés, il en a dénombré 143 dont 11 propriétaires non-résidents ; 3 propriétaires d’équipement ; 2 propriétaires d’activités commerciales ; 42 locataires d’activités commerciales et 85 locataires. Répondant aux préoccupations de certaines personnes ayant effectué le déplacement à la rencontre, André Martin Kacou a affirmé, relativement aux questions d'indemnisations, que la plupart des personnes impactées ont été déjà indemnisées. « Il reste quelques cas résiduels », a reconnu le SG de la préfecture d’Abidjan, selon qui, les cas résiduels sont les locataires de ménage ou d’activités commerciales qui n’ont pas encore perçu leur indemnisation. Il a rassuré ces derniers que cela va se faire le plus rapidement possible avant le mercredi 8 juillet 2020. Le SG de la préfecture d’Abidjan a rappelé que conformément au procès verbal de négociations avec les personnes impactées, « la libération de l’emprise est faite lorsque les personnes impactées ont été entièrement indemnisées ». André Martin Kacou a informé que dès lundi 6 juillet 2020, toute l’emprise du projet sera parcourue afin d’avoir une idée précise des démolitions qui auront lieu. Par la même occasion, les bâtis concernés seront marqués afin de les distinguer.

Irène BATH

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2