Mesures sanitaires contre la Covid-19 dans les établissements commerciaux : Le gouvernement va frapper fort en cas de non respect


05/07/2020
Mesures sanitaires contre la Covid-19 dans les établissements commerciaux : Le gouvernement va frapper fort en cas de non respect
La mesure de distanciation sociale d’au moins un mètre est à observer dans les marchés de Gros. (Ph: DR)

En vue de la lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus (Covid-19), le gouvernement ivoirien vient de prendre un arrêté interministériel qui s’applique aux établissements accueillant du public, y compris les marchés de gros et de détail.

Un arrêté interministériel fixant les mesures sanitaires applicables dans les établissements commerciaux accueillant du public notamment les marchés de gros, les marchés de détail, les centres commerciaux, les supermarchés, les quincailleries, les dépôts de boissons, les magasins de vente de textile, produits cosmétiques, meubles et accessoires de maisons, vente de produits informatiques et accessoires, les superettes, les banques, les boutiques, les pharmacies, les agences de téléphonie et établissements assimilés a été pris par les autorités ivoiriennes. Cet arrêté précise que le personnel de tout établissement commercial y compris les commerçants dans les marchés de gros et de détail doit arborer un masque de protection dans l’exercice de son activité professionnelle. Il est, en effet, fait obligation à toute personne présente dans tout établissement commercial accueillant du public y compris les marchés de gros et de détail d’arborer un masque de protection pour assurer toute activité d’achat, de vente de marchandises, d’approvisionnement et de service. Il est également fait obligation à toute personne présente dans un établissement commercial d’observer la mesure de distanciation sociale d’au moins un mètre avec toute personne se situant dans son environnement immédiat. Les responsables des établissements commerciaux doivent mettre à la disposition de leurs usagers aux entrées desdites infrastructures des points de lavage des mains au savon ou de distribution de gels hydroalcooliques. « Toute violation des dispositions du présent arrêté interministériel est punie conformément aux sanctions pénales prévues par la législation en vigueur sans préjudice de la mise en jeu de la responsabilité civile de leur auteur dans les conditions prévues par la loi », précise la note. Cet arrêté interministériel prend effet à compter de sa date de signature, c’est-à-dire le 2 juillet 2020.

I.B.

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome