Côte d'Ivoire : La Société financière internationale (IFC) apporte un soutien de 16,250 milliards Fcfa aux entreprises impactées par la Covid-19 


14/07/2020
Côte d'Ivoire : La Société financière internationale (IFC) apporte un soutien de 16,250 milliards Fcfa aux entreprises impactées par la Covid-19 
IFC veut aider NSIA Banque à proposer des crédits pour financer le commerce ou les besoins en fonds de roulement des entreprises. (Ph: DR)

En vue de permettre à NSIA Banque Côte d’Ivoire de consentir de nouveaux crédits aux entreprises impactées par la maladie à coronavirus (Covid-19), la Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, a annoncé l’octroi d’un prêt sur un an d'un montant de 25 millions d’euros, soit 16,250 milliards Fcfa à ladite banque.

Les problèmes de liquidités auxquels font face les entreprises ivoiriennes impactées par la pandémie de la Covid-19 sont aujourd'hui un lointain souvenir. La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale vient de mettre un terme à cette situation à travers l'octroi d'un prêt de 25 millions d'euros, soit 16,250 milliards Fcfa à NSIA Banque Côte d’Ivoire pour soutenir les crédits aux entreprises pendant la crise du coronavirus. Ce prêt, selon un communiqué de la Banque mondiale, est le premier investissement d'IFC en Côte d'Ivoire dans le cadre de son mécanisme de financement accéléré mis en place pour accompagner les institutions financières clientes d’IFC – et les milliers de petites entreprises qu’elles soutiennent – face à la crise causée par la pandémie. « Cet investissement témoigne de l’engagement d’IFC pour aider les entreprises de Côte d'Ivoire et d'Afrique à poursuivre leurs activités, à préserver les emplois, à contribuer à la stabilité économique et à accélérer la reprise face aux défis sans précédent que pose la pandémie », a souligné Olivier Buyoya, Représentant d'IFC pour la Côte d'Ivoire.

Le projet d'IFC est destiné à aider la banque à proposer des crédits pour financer le commerce ou les besoins en fonds de roulement des entreprises sur une période de deux ans.

Selon la Banque mondiale, les conséquences économiques et sociales de la pandémie de Covid-19 risquent d’être considérables en Côte d'Ivoire. La croissance du Produit intérieur brut (PIB) devrait passer de 6,9 % en 2019 à 2,7 % en 2020 et les principaux secteurs d'exportation (cacao et produits connexes, pétrole, caoutchouc et noix de cajou) risquent de connaître un ralentissement sous l’effet de la volatilité des marchés mondiaux et de la baisse de la demande, prédit ladite institution.

Irène BATH

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2