Côte d’Ivoire : Près de 12 milliards Fcfa déjà décaissés pour les entreprises impactées par la Covid-19 


29/07/2020
Côte d’Ivoire : Près de 12 milliards Fcfa déjà décaissés pour les entreprises impactées par la Covid-19 
Le ministre de l'Économie et des Finances Adama Coulibaly a rassuré les députés membres de la Caef sur l’opérationnalisation des fonds Covid-19. (Ph: DR)

Quatre projets de loi relative aux ordonnances prises par le Chef de l’État, Alassane Ouattara pour atténuer l’impact de la pandémie du Coronavirus (Covid-19) sur les entreprises et la vie des populations ont été adoptés, mardi 28 juillet 2020, par les députés membres de la Commission des affaires économiques et financières (Caef) de l'Assemblée nationale.

Il s’agit des ordonnances n° 2020-383 du 15 avril 2020, portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Fonds de soutien aux grandes entreprises, dénommé Fsge Covid-19 ; du Fonds de soutien aux petites et moyennes entreprises (Fspme Covid-19) ; du Fonds spécial de solidarité et de soutien d’urgence humanitaire ; Fonds spécial de solidarité Covid-19 ; du Fonds d’appui aux acteurs du secteur informel. Sur la question de l’opérationnalisation desdits fonds, le ministre de l'Économie et des Finances Adama Coulibaly a rassuré les députés membres de la Caef. Il a expliqué à ces derniers que les fonds fonctionnent très bien et que le fonds de soutien aux grandes entreprises, par exemple, a pu apporter une assistance à 26 entreprises aujourd’hui pour un montant de 10 milliards Fcfa. « En ce qui concerne les Petites et moyennes entreprises (Pme), 51 entreprises ont pu bénéficier d’une assistance pour un montant avoisinant 2 milliards Fcfa. C’est également important. Mais, surtout, concernant le secteur informel, et les populations rendues vulnérables du fait de la Covid, les chiffres sont beaucoup plus importants », a mentionné le ministre. Il a informé qu’à la date d’aujourd’hui, l’on enregistre près de 13 600 bénéficiaires des fonds d’appui au secteur informel. Pour ce qui concerne le fonds de Solidarité, Adama Coulibaly a souligné, qu’à fin juin, « nous sommes à 94 700 bénéficiaires. Et, comme nous sommes pratiquement à la fin du mois de juillet, nous anticipons 114 700 bénéficiaires ». Au total, dira le ministre, les fonds fonctionnent très bien. Il a invité les potentiels bénéficiaires desdits fonds à s’inscrire sur les différents sites dédiés aux différents fonds. « Nous encourageons les uns et les autres à se rapprocher des comités de gestion et des ministères sectoriels qui sont en charge des secrétariats exécutifs de ces différents fonds », a-t-il appelé.
La pandémie de Covid-19, faut-il le noter, a eu un impact perceptible sur l’économie nationale. Elle a provoqué une baisse drastique des activités de nombreux secteurs clés. Les branches d’activités les plus affectées par la crise sont les Pme exerçant dans l’agriculture, l’exportation, l’industrie, le commerce, les Btp (Bâtiments et travaux publics), le tourisme etc. Face à cette crise sanitaire, nombre de Pme ont été contraintes d’interrompre leurs activités, d’où le déblocage par le Président de la République de 250 milliards Fcfa prenant en compte le renforcement des Pme pour au moins 100 milliards Fcfa et la mise en place de fonds de garantie, afin d'avoir un effet de levier sur l'accès au crédit. Un Fonds spécial de Solidarité Covid-19, vise à atténuer les impacts négatifs de la crise sanitaire et à assurer la sécurité alimentaire et psycho-sociale des populations. C'est en gros un plan de soutien économique, social et humanitaire de 1 700 milliards de Fcfa qui a été mis en place pour la préservation des outils de production et des emplois.

Irène BATH

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2