Face à la Covid-19 : Comment Olam a réadapté son programme phare


30/07/2020
Face à la Covid-19 : Comment Olam a réadapté son programme phare
Les paysans sont satisfaits de ce programme.

Face à la pandémie à coronavirus, le programme des producteurs de noix de cajou durables d'Olam Scgp, a connu une amélioration, d’après un communiqué de presse de cette multinationale dont copie a été transmis à Linfodrome, ce jeudi 30 juillet 2020.

« Face à cette pandémie sanitaire, nous pensons qu'il est indispensable, aujourd’hui plus que jamais, de veiller à la bonne nutrition de nos communautés partenaires pour garantir leur santé. Un champ d’anacarde à haut rendement et le bien-être durable dépendent d'un producteur en bonne santé. Nous sommes fiers d'avoir pu participer aux journées d'intensification aux activités de nutrition et ainsi contribuer à améliorer l'état nutritionnel de nos producteurs partenaires", a fait savoir Diomande Daouda, Responsable Durabilité de la filière anacarde au sein de cette entreprise.

Il a expliqué que des équipes de cette entreprise ont, du 24 au 27 juillet 2020, participé à la réalisation des interventions telles que le dépistage nutritionnel, la supplémentation en vitamine A, l’administration de déparasitant aux enfants âgés de 6 à 59 mois et des sessions de sensibilisation à la santé et à la nutrition aux enfants, aux femmes et aux familles dans plus de 200 villages producteurs de noix de cajou du Programme Scgp. Une action qui s’inscrit dans le cadre des efforts de la société visant à améliorer la nutrition de ses producteurs. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Olam s'est associée au Programme national de nutrition du Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, à l’Unicef à l’Organisation mondiale de la santé (Oms), à Hellen Keller International et au Canada afin d’étendre un soutien nutritionnel essentiel aux régions rurales de la Côte d’Ivoire.

Avant de rappeler que sur la base des résultats de son enquête, Olam, à travers son programme Scgp, a prévu de mettre en œuvre diverses actions telles que le soutien aux cultures vivrières et la diversification des moyens de subsistance, ainsi que l'éducation nutritionnelle en collaboration avec des partenaires locaux pour améliorer la nutrition de ses producteurs.

Lancé en 2011 avec 12.000 producteurs, ce programme permet aujourd'hui à près de 28.000 producteurs de fournir directement les usines d'Olam en noix de cajou bio, sans intermédiaire entre les deux acteurs.

J.B.

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2