Affaire Branger contre Cma-Cgm : Le franco-ivoirien menace de saisir un autre navire


03/08/2020
Affaire Branger contre Cma-Cgm : Le franco-ivoirien menace de saisir un autre navire
Pour exiger remboursement de sa créance, le franco-ivoirien Ludovic Branger menace de saisir un autre navire. (Ph: DR)

L'affaire opposant le franco-ivoirien Ludovic Branger, principal liquidateur de la Société ivoirienne de pièces automobiles (Sipa) au navigateur Cma-Cgm est loin de connaître un dénouement de sitôt. Pour se faire rembourser sa créance d'un montant de 663 545 869 Fcfa, l'homme d'affaires, Branger a décidé d'user de tous les moyens, notamment la saisie de navires dudit navigateur.

Après une première saisie de navire du navigateur Cma-Cgm le 13 juillet 2020, l'homme d'affaires Ludovic Branger, principal liquidateur de la Société Sipa, s’apprête pour une prochaine saisie, les jours à venir, apprend-t-on de certaines sources. L'objectif de ce dernier, à travers cette initiative, est de se faire rembourser une créance de 663 545 869 Fcfa. De quoi s'agit-il ? Un conflit oppose depuis 2004, le franco-ivoirien Branger à la société Cma-Cgm qui appartenait au départ de la crise au groupe Bolloré avant d'être rachetée (avec la créance) par Delmas le 5 janvier 2006, condamnée à verser 663 545 869 Fcfa au plaignant.

Une rencontre a eu lieu le mercredi 24 juin 2020 au palais présidentiel, faut-il le rappeler, dans le cadre d'une demande d'audience adressée au président de la République, Alassane Ouattara. Ludovic Branger a sollicité l'intervention du chef de l'État pour la résolution définitive du litige. Plusieurs points proviennent du document remis par Branger lors des échanges. Il s'agit du jugement n°1512 du 17 juin 2004, exigeant un paiement de l'Avant Dire Droit (ADD) par la société Delmas (rachetée par le Groupe Bolloré Transport & Logistics corporate en 1993, puis vendu à Cma-Cgm en 2006) d'un montant de 252 580 000 Fcfa. Le litige a commencé en 2004, soit deux ans avant la vente ; Au vu des délais écoulés, le jugement n°435/19 du 27 juin 2019, portant le montant du jugement n°1512 à la somme de 660 412 420 Fcfa pour condamnation, intérêts et frais ; Un document datant du 10 juillet 2017 donnant « Pouvoir » à Thierry Millot, Directeur général de Cma-Cgm Côte d'Ivoire, d'entrer en discussion avec Branger pour mettre un terme au contentieux et autres correspondances adressées aux groupes concernés.

De même, dans un courrier en date du 3 juillet 2020, Ludovic Branger, liquidateur de la société Sipa a saisi le président Alassane Ouattara dans le cadre dudit litige. Dans ledit courrier, il prend la décision de mettre en œuvre l'exécution forcée de l'Arrêt n°99/17 de la Cour de Cassation, aidé par Réquisition de la force publique aux fins de prêter assistance aux huissiers, commissaires de justice représentant la société Sipa, à compter du lundi 6 juillet 2020.

I.B.

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome