Amélioration du système de passation des marchés publics : L'Anrmp et les acteurs sectoriels s’accordent sur une nouvelle approche


03/08/2020
Amélioration du système de passation des marchés publics : L'Anrmp et les acteurs sectoriels s’accordent sur une nouvelle approche
Coulibaly Y. Pénagnaba, président de l'Anrmp. (Ph: DR)

L'Autorité nationale de régulation des marchés publics (Anrmp) a organisé un atelier, les 29 et 30 juillet 2020, à Grand Bassam. Cette rencontre a été une occasion d'échanges entre les responsables des Cellules et Services de passation des marchés et leurs Assistants.

Face à la récurrence des faiblesses observées à l’occasion des rapports d’audit et à la faible capacité des services concernés, dont les marchés ont été audités, à prendre en charge les recommandations relevées dans les rapports d’audit, le Conseil de Régulation de l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (Anrmp) a décidé de revoir la méthode d’approche. L'Anrmp a organisé, de ce fait, un atelier les 29 et 30 juillet 2020, à Grand Bassam. Cette rencontre a réuni une cinquantaine de participants, et a été l'occasion d'amener les Responsables des Cellules et Services de passation des marchés et leurs Assistants à améliorer la gestion de leurs opérations de passation des marchés publics.

Coulibaly Y. Pénagnaba, président de l'Anrmp, a affirmé que l’objectif visé par cette rencontre est, « de nous accorder avec les autorités contractantes représentées par les Responsables des Cellules et Services de passation des marchés, sur notre nouvelle approche pour répondre aux recommandations qui ont été identifiées à chaque rapport d’audit. En effet, le Conseil de Régulation a observé que la plupart des administrations publiques a du mal à suivre les recommandations issues des audits. D’où l’organisation de cet atelier en vue d’une compréhension commune du traitement des recommandations issues des audits et proposer des mesures correctives. Cet exercice devra contribuer à l’amélioration de la gestion des opérations de la commande publique», a-t-il déclaré.

Durant deux jours de travaux, les responsables des Cellules et des Services de passation de marchés ont pu se familiariser avec les différentes recommandations et ont été outillés pour leur mise en œuvre. L'atelier a consisté, en outre, à apporter un encadrement à la mise en œuvre des recommandations issues de l’audit au titre de la gestion 2018. Ce fut un premier exercice pour éprouver cette nouvelle méthodologie.

L’Anrmp, faut-il le rappeler, est le régulateur des marchés publics en Côte d’Ivoire. Elle a notamment pour missions de définir la stratégie nationale en matière de formation et de statuer sur les différends ou litiges, entre une autorité contractante et un acteur public ou privé, nés à l’occasion de la passation et du contrôle de la commande publique dans les conditions prévues par l’ordonnance N°2019-679 du 24 juillet 2019 portant Code des Marchés publics et le décret n°2018-358 du 29 mars 2018 déterminant les règles relatives aux contrats de Partenariats public privé (PPP). L’Anrmp veille également à l’application des principes de bonne gouvernance à travers les audits indépendants de la passation, de l’exécution et du contrôle de la commande publique.

Irène BATH (Infos : Sercom)

 

Videodrome