Développement de la pêche en Côte d’Ivoire : Moussa Dosso envoie des émissaires à Sassandra pour s’enquérir des réalités des acteurs


15/09/2020
Développement de la pêche en Côte d’Ivoire : Moussa Dosso envoie des émissaires à Sassandra pour s’enquérir des réalités des acteurs
Le représentant du ministre, Moussa Dosso (à droite), remettant les kits sanitaire aux autorités de Sassandra.

Rendre le secteur de la pêche compétitif en Côte d’Ivoire. Tel est l’ambition du ministre des Ressources animales et Halieutiques, Moussa Dosso qui n’entend pas dormir sous ses lauriers. Dans cet élan, il a mandaté du 10 au 11 septembre 2020, une équipe d’experts de son département ministériel dans la localité de Sassandra, à l’effet d’installer une équipe de gestion du débarcadère et de s’enquérir des réalités des acteurs.

Conduite par Anlyou Zoumana Méité, directeur de cabinet du ministre Moussa Dosso, cette délégation, a procédé vendredi à l’installation du conseil de gestion du débarcadère de Sassandra. Composé de 11 membres, l’équipe de gestion du débarcadère de Sassandra, est dirigée par Dr Bernard Agnero Niagne Akpess. Ce dernier aura pour mission première, d’évaluer et analyser toutes les mesures à prendre pour la bonne gestion du débarcadère. Pour le représentant du ministre, cela devrait permettre d’améliorer les conditions de vie des populations, et d’assurer aux opérateurs économiques de meilleures conditions de travail. Mieux, de mettre à la disposition des populations des produits de qualité supérieure.

Outre ce fait, Anlyou Zoumana Méité, a procédé à la remise de kits sanitaires de lutte contre le Covid-19 aux acteurs du monde halieutique. Offert par l’Agence de Coopération Japonaise (JICA) au ministère des Ressources animales et Halieutiques, ces kits sont composés de masques de protection, de gel hydro alcoolique, de pulvérisateurs, de désinfectants, de savons liquides, de javel, de gants et de dispositifs de lavage des mains. Ces produits sont principalement destinés aux opérateurs économiques du débarcadère et du marché central.

De quoi réjouir, Sangaré Zié Léonard, maire de la ville qui a fait savoir qu’il accorde un « intérêt particulier aux échanges afférant à la gestion du débarcadère, à son entretien et aux échanges complémentaires liés à la gestion pour une meilleure optimisation et capitalisation du débarcadère ». Il demeure en effet, persuadé que le débarcadère et le marché central contribueront au rayonnement de sa localité. Et ce, en raison des emplois qu’ils vont générer. « Le débarcadère et le marché central sont source de création de diverses activités génératrices de revenus. », a- t- il affirmé.

Représentant la JICA à cette rencontre, Adeline Balo, a remercié toutes les entités ayant pris part au projet de construction du marché et du débarcadère de Sassandra et a rassuré que son institution continuera de soutenir la Côte d’Ivoire.

Faut-il, le rappeler, l’inauguration du débarcadère et du marché central de Sassandra s’est déroulée en février dernier en présence de l’ex-premier ministre, Amadou Gon Coulibaly. Ces joyaux architecturaux ont été réalisés à hauteur de 19 milliards de F CFA.

Maxime KOUADIO avec Sercom

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2