Côte d’Ivoire : Le dialogue social renaît à Carrefour après les turbulences, les précisions du directeur des ressources humaines et du directeur général


21/09/2020
Côte d’Ivoire : Le dialogue social renaît à Carrefour après les turbulences, les précisions du directeur des ressources humaines et du directeur général
Souleymane Traoré, souhaite l’implication de tous les acteurs, dans un climat social apaisé mais autour d’un dialogue social constructif, permanent et responsable.

Après les chaudes journées constatées à Carrefour Abidjan les 09, 10 et 11 septembre 2020, les activités de cette structure commerciale qui se veut en règle avec la législation en vigueur en Côte d’Ivoire se poursuivent. Suite à la cessation de la grève des employés, le dialogue social qui était en cours a repris avec les employés à l’effet de parvenir à un accord gagnant-gagnant. L’information a été rendue publique par Souleymane Traoré, directeur des ressources humaines de CFAO Retail qui se félicite des avancées.

Début septembre, les agents des supermarchés Carrefour d’Abidjan, ont, à l’appel de leur syndicat observé un mouvement de grève de 72 heures pour réclamer un meilleur traitement salarial. Selon le directeur général, Traoré Souleymane, directeur des ressources humaines de CFAO Retail, les négociations sont en cours. Il en veut pour preuve la reprise des activités des employés grévistes et la poursuite du dialogue social. 

« Pendant la grève, nous avons continué de privilégier le dialogue social. Nous devons réaffirmer que nous déplorons cette grève car des actions de cette nature sont susceptibles de mettre à mal notre activité, à un moment où la crise sanitaire conduit à de nombreuses suppressions d’emploi sur tout le continent. Cependant nous restons fermement attachés au respect des lois et à l’expression des libertés individuelles. Nous nous sommes engagés dans une démarche de concertation avec les partenaires sociaux, sous l’égide de l’inspection du travail, et avons bon espoir que des décisions raisonnables et constructives en sortent à la suite de ce travail, nous pourrons mieux appréhender tous les enseignements de cette crise. Cette démarche est essentielle pour apporter des réponses durables, afin d’accompagner nos collaborateurs tout au long de leur vie dans l’entreprise mais aussi et surtout, continuer le développement de nos activités, dans l’objectif de nous rapprocher davantage de nos clients pour une meilleure satisfaction de leur besoin.», a expliqué Souleymane Traoré. Avant d’expliquer que sa structure envisage de garantir sa rentabilité pour continuer l’amélioration des conditions de travail du personnel.

Pour y arriver, le directeur des ressources humaines, souhaite l’implication de tous les acteurs, dans un climat social apaisé mais autour d’un dialogue social constructif, permanent et responsable. « Nous souhaitons vivement que ce genre de mouvements sociaux soient définitivement dernière nous, pour permettre à tous les acteurs de pouvoir avancer dans la réalisation de nos objectifs qui sont : garantir notre rentabilité pour continuer l’amélioration des conditions de travail, continuer le développement de notre réseau par l’ouverture de nouveaux magasins à Abidjan et à l’intérieur du pays, faire des collaborateurs des professionnels formés aux métiers de la grande distribution en Côte d’Ivoire, promouvoir les talents locaux aux postes de management. », a martelé le directeur général de Carrefour. 

Pascal Bordeauxn, directeur général de Carrefour se rejoui de la reprise du dialaogue avec les partenaires sociaux. "e me félicite de la reprise des discussions avec nos partenaires sociaux, suite aux tensions que nous avons connues la semaine dernière perturbant l’activité de nos magasins. Je voudrais présenter toutes nos excuses à nos clients pour les désagréments subis et me réjouis du fait que l’activité ait repris un cours normal depuis le début de la semaine. La Direction générale encourage bien entendu la concertation et un climat social serein, à même de soutenir nos ambitions de croissance en Côte d’Ivoire au bénéfice de nos salariés, de nos partenaires et de nos clients.", a-t-il déclaré. 

Faut-il, le rappeler, Retail de Cfao en Côte d’Ivoire, a un très fort impact social au niveau de l’insertion professionnelle (création d’emplois, opportunités de stages) et de la formation professionnelle. De décembre 2019 à août 2020, pas moins de huit rencontres ont eu lieu avec les représentants du personnel et / ou le SYNT-CFAO-RETAIL-CI. Différents sujets ont été à l’ordre du jour de ces échanges (informations sur la situation économique de la société, assurance maladie, primes de progrès, comité d’entreprise, évaluation des accords de décembre 2019...).

 

Maxime KOUADIO

 

 

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome