Côte d'Ivoire: Plus de 2,5 millions de conteneurs bientôt traités par an au port d'Abidjan

Publié le
cote-d-ivoire-plus-de-2-5-millions-de-conteneurs-bientot-traites-par-an-au-port-d-abidjan Alassane Ouattara a posé la première pierre du Tc2. (Ph: DR)
Economie

Le chef de l'État, le président Alassane Ouattara a procédé, lundi 5 octobre 2020, au lancement des travaux du 2ème terminal à conteneurs (Tc2).

Cette infrastructure, une fois livrée, permettra selon le Directeur général (Dg) du Port autonome d'Abidjan (Paa), Hien Yacouba Sié, de faire passer la capacité de traitement de conteneurs du port d’Abidjan de 1 million de conteneurs par an à 2,5 millions de conteneurs par an à compter de mars 2022. Il a affirmé qu'il s'agit d'un projet qui fera véritablement rentrer le port d’Abidjan dans la catégorie des ports leaders sous régionaux et d'en faire un hub port. « Les navires, les plus grands fréquentant la côte africaine, pourront désormais arriver au port d’Abidjan pour être accueillis au 2ème terminal à conteneurs », a mentionné Hien Yacouba Sié, puis d'informer que le Tc2 d’un coût total de 596 milliards Fcfa permettra la création de 450 emplois directs en phase d’exploitation.

Au nom du groupe Bolloré et du partenaire APM Terminals, Philippe Labonne, chef de la délégation de Ci-Terminal a informé que leur stratégie vise à promouvoir la place de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique dans le commerce international. « Nous souhaitons favoriser les échanges intra-africains, créer des écosystèmes logistiques performants, et soutenir le développement des industries de transformation locales. Cette stratégie est en parfaite adéquation avec ce projet ambitieux qui vise à doter la Côte d’Ivoire d’une infrastructure portuaire aux meilleurs standards internationaux.

En investissant plus de 262 milliards de Fcfa, le consortium Bolloré Ports & APM Terminasl, filiale du Groupe Maersk, entreprend la construction, l’équipement et l’opération d’un nouveau terminal à conteneurs. Dans 18 mois il y aura ici un terminal ultra-moderne, perforIrène BATHmant, innovant et responsable », a précisé Philippe Labonne.

Le ministre des Transports, Amadou Koné a affirmé que ce projet une fois achevé, permettra au port d'Abidjan d'avoir un nouveau visage. Se prononçant sur l'impact de la crise liée à la pandémie de Covid-19, il a informé que « le trafic portuaire enregistre seulement 6 % de pertes qui seront rattrapées d'ici à la fin de l'année 2020 ».

Le chef de l'État, le président Alassane Ouattara a affirmé que le projet du Tc2 est la preuve de la stabilité de la Côte d'Ivoire et de la confiance des investisseurs.

Irène BATH