Développement de l’employabilité: Mamadou Touré offre 500 stages d’une valeur de 270 millions de F CFA aux étudiants de l’Université virtuelle


05/10/2020
Développement de l’employabilité: Mamadou Touré offre 500 stages d’une valeur de 270 millions de F CFA aux étudiants de l’Université virtuelle
Mamadou Touré donne la chance aux étudiants de se frotter au monde du travail.

500 étudiants de l’université virtuelle de Côte d’Ivoire seront dans les prochains jours en situation de travail pour une durée d’un (01) an. L’information a été rendue publique ce lundi 05 octobre 2020, par Mamadou Touré, ministre de la Promotion de la jeunesse et de l’Emploi des jeunes, à la faveur du lancement du Programme d’aide à l’embauche (Pae).

Ce programme vise en effet, à adapter les demandes d’emplois aux offres des entreprises, et à familiariser les demandeurs de premier emploi avec l’environnement de l’entreprise. Pour cette première phase, seuls 500 étudiants de l’université virtuelle sont concernés. Ces derniers bénéficieront d’un stage d’un (01) an pour un salaire de 45.000 par mois. Le tout d’un montant global de 270 millions de francs CFA. A terme, ce sont près de 100.000 stages qui seront offert aux jeunes en quête d’expériences professionnelles.

Pour le ministre Mamadou Touré cette initiative devrait permettre d’offrir de nouvelles perspectives à la jeunesse estudiantine en quête d’emplois. « Tout le monde ne peut pas être fonctionnaire. Le secteur privé est certes dynamique, mais ne peut pas résoudre à elle seule, la question de l’emploi des jeunes.», a dit le ministre Mamadou Touré. Qui voit en l’entreprenariat la seule chance pour les jeunes de s’insérer dans le tissu socio-économique du pays et de contribuer de façon significative à la croissance économique du pays.

Traduisant sa reconnaissante au ministre Mamadou Touré pour cette initiative, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, a souhaité la mise en œuvre des maquettes pédagogiques en fonction des profils recherchés par les entreprises. Il demeure persuadé que, c’est à ce prix, que la Côte d’Ivoire parviendra à résoudre la question d’employabilité des 240.000 diplômés qui sortent chaque année du système éducatif ivoirien. « Il y a matière à réfléchir. Il ne faut pas préparer des bombes sociales.», a laissé entendre le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

 

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2