Centre d'innovation et de technologies de l'anacarde : Les 9 missions du Cita pour accélérer la transformation de la noix de cajou

Economie
Publié le Source : Linfodrome
centre-d-innovation-et-de-technologies-de-l-anacarde-les-9-missions-du-cita-pour-accelerer-la-transformation-de-la-noix-de-cajou Le chef de l'État, Alassane Ouattara (à l'extrême droite), lors de la visite du Cita. (Ph: DR)

Le chef de l'État, le président Alassane Ouattara a procédé, jeudi 1er octobre 2020, à l'inauguration du Centre d’innovation et de technologie de l’Anacarde (Cita). Le Directeur général du Conseil du Coton et de l'Anacarde, Dr Adama Coulibaly, a indiqué que ce centre a 9 missions pour accélérer la transformation de la noix de cajou.

La première mission consiste à former les responsables et entrepreneurs opérant dans le cajou sur la gestion des processus dans la filière, les systèmes de gestion de la qualité et la gestion des entreprises. La seconde mission est de former les superviseurs et les opérateurs des unités industrielles du cajou sur le processus industriel. S'agissant de la troisième mission, il est prévu d'améliorer l'employabilité des jeunes et des femmes en ouvrant des nouveaux créneaux de formation pratiques qui permettent de disposer sur le marché du travail un vivier de compétence pour l'industrie de la transformation. Le Cita, en quatrième point, doit servir de cadre d'innovation, d'expérimentation de technologies et d'équipements de production et de transformation de l'anacarde. La cinquième mission est d'offrir des prestations de transformation à la demande ; la sixième mission, adresser les exigences liées à la qualité de la matière première et des produits transformés de l'anacarde ; la septième mission, fournir des conseils & accompagner les opérateurs sur l'acquisition d'équipements et de méthodes de transformation du cajou. Concernant les huitième et neuvième mission, le Cita doit susciter et accompagner les activités de valorisation des produits dérivés de la transformation (coques de cajou, Cnsl : baume de cajou…) et servir de plateforme de partenariat public-privé, en vue de mener des actions concertées au bénéfice de l'ensemble des acteurs de la filière de l'anacarde.

Le Cita aujourd’hui, c'est un bâtiment principal de 4 800 m² abritant une ligne de transformation moderne de 6 000 t/an ; un centre de formation aux métiers de production, de transformation et de commercialisation de l'anacarde ; un entrepôt de stockage de matière première de 2 100 m² ; un espace de séchage et de traitement des noix de cajou ; deux bâtiments pour l'administration et les services sociaux (cantine et infirmerie) et uin pont bascule de pesage.

Irène BATH