Autonomisation de la femme: Le ministre Moussa Dosso met à la disposition de 1200 femmes des kits de rôtisserie de produits avicoles


15/10/2020
Autonomisation de la femme: Le ministre Moussa Dosso met à la disposition de 1200 femmes des kits de rôtisserie de produits avicoles
Le ministère des Ressources animales et Halieutiques entend faire de l'autonomisation de la femme une réalité.

1200. C’est le nombre de femmes ivoiriennes qui recevront dans les prochains jours des kits de rôtisserie de produits avicoles d’une valeur comprise entre 2,5 millions de Francs CFA et 4.950.000 Francs CFA. Initiative du ministère des Ressources animales et Halieutiques, ce projet qui s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui à la production avicole nationale (Papan) devrait permettre de créer 600 entreprises de femmes. Le lancement a eu lieu ce mercredi 14 octobre 2020 à Abidjan-Port-Bouët.

Prévu pour le dernier trimestre de l’année 2020 avec pour point de départ le District autonome d’Abidjan, ce projet se présente comme une réponse pour l’autonomisation de la femme en Côte d’Ivoire. Il cible en effet 1200 femmes sur toute l’étendue du territoire national.

« Les femmes jouent un rôle extrêmement important dans le secteur avicole. Aussi bien au niveau de la production que de la commercialisation où les femmes représentent plus de 50 % des acteurs économiques. Le ministère des Ressources animales et Halieutiques, à travers une volonté du gouvernement de Côte d’Ivoire, a décidé d’appuyer ce secteur. On a constaté que, quand la femme s’en sort, ça contribue à la stabilité de la famille, à l’éducation des enfants. C’est pourquoi, nous avons décidé de soutenir ce volet commercial où les femmes sont majoritaires. », a fait savoir Docteur Zoumana Meïté, directeur de cabinet du ministre Moussa Dosso. Non sans manquer d’inviter les collectivités territoriales à s’approprier ce projet qui selon lui, est le leur.

De façon spécifique, il s’agira pour les collectivités territoriales d’identifier en leur sein les femmes vulnérables. Ces dernières seront par la suite installées par groupe de 2 et 3 pour produire des poulets ‘’choucouya’’ (poulets rôtis Ndlr) qu’elles mettront à la disposition de la population. « Ce n’est pas un projet pour les riches. C’est un projet pour les ménages dirigés par les femmes avec un taux de pauvreté important. Le ministre Moussa Dosso, a souhaité que les mairies puissent s’impliquer afin d’identifier les familles vulnérables. Le kit va de 2, 5 millions à 4.950.000 Francs CFA remboursables, sur deux ans. », précise Docteur Aimé Franck Essoh, coordonnateur du Programme d’appui à la production avicole nationale.

Une initiative qui réjouit Gnouan Aka Parfait, quatrième adjoint au maire de la commune de Port-Bouët qui demeure persuadé que ce projet devrait permettre de rehausser la qualité de vie de ses administrés.

 

Maxime KOUADIO                                                                                                                            

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome