L'École polytechnique de Paris et l’Inphb mettent en place un Mastère spécialisé en énergies renouvelables en Côte d’Ivoire


15/10/2020
L'École polytechnique de Paris et l’Inphb mettent en place un Mastère spécialisé en énergies renouvelables en Côte d’Ivoire
Le ministre Abdourahmane Cissé, à l'extrême gauche, se réjouit du partenariat avec l'École polytechnique de Paris. (Ph : DR)

Abdourahmane Cissé, ministre ivoirien du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies renouvelables ; Adama Diawara, ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et Koffi N’Guessan, directeur général de l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny (Inphb), ont signé avec l’École polytechnique, en présence de Clément Hervé de l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire, une convention de financement qui permettra aux étudiants ivoiriens de niveau modeste d’intégrer le Mastère spécialisé en énergies renouvelables (ETRE).

Cette formation co-portée par l’École polytechnique et l’Inphb vise à former les futurs hauts cadres ivoiriens spécialisés dans les énergies renouvelables.

Le ministère du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies renouvelables a soutenu le développement du Mastère ETRE qui s’intégrera dans l’École supérieure du Pétrole et de l’Énergie (ESPE) au sein de l’Inphb. Cette formation a pour but de former des cadres de haut niveau dans les énergies renouvelables. La convention quadripartite prévoit un soutien financier important du ministère du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies renouvelables qui prendra la forme d’une prise en charge des frais de scolarité pour les étudiants Ivoiriens. Le Mastère ETRE, porté par l’École polytechnique et l’Inphb, bénéficie déjà du soutien financier du hub franco-ivoirien

pour l’éducation. Les élèves de ce programme étudieront en Côte d’Ivoire dans les locaux de l’Inphb.

En termes de contenu, la formation recense l’ensemble des technologies existantes dans le domaine des énergies renouvelables. D’une durée de quinze mois, avec deux périodes d’enseignement de dix semaines, cette formation a été créée en réponse aux besoins des professionnels du secteur privé. Dans ce cadre, la structure pédagogique prévoit un volet entrepreneuriat où les apprenants devront travailler sur un projet concret durant le deuxième semestre.

Le programme s’adresse à des étudiants diplômés de Master, travaillant en entreprise ou dans des administrations publiques. A l’issue de leur formation, ils pourront ainsi rejoindre les principaux acteurs dans le domaine des énergies renouvelables africains, et contribuer à la structuration et au développement du secteur.

La signature de cette convention renforce la coopération franco-ivoirienne établie depuis des années entre l’École polytechnique et l’Inphb, deux établissements qui partagent la même ADN d’excellence pour la formation d’ingénieurs et qui s’allient une fois de plus pour former des professionnels sur les enjeux sociétaux clés de demain.

I.B. (Source : Sercom Mpeer)

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2