Mise en place d’un dispositif de la Bceao pour financer les Pme

Jacob Amematekpo : «Voici les secteurs que le Dispositif Pme de la Bceao ne finance pas… »

Publié le Modifié le
jacob-amematekpo-voici-les-secteurs-que-le-dispositif-pme-de-la-bceao-ne-finance-pas  Jacob Amematekpo, le président de Amtek Financial Solutions est convaincu du Dispositif Pme de la Bceao. 
Economie

Depuis 2018, la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a mis en place un mécanisme, le Dispositif Pme, pour financer les Petites et moyennes entreprises (Pme). Dans cet entretien réalisé par Soir Info, à Abidjan, le samedi 28 novembre 2020, le président fondateur d’un Intermédiaire en opérations de banque (Iob), Amtek Financial Solutions, Jacob Amematekpo, explique comment les Pme peuvent accéder à ce mécanisme avec les Structures d’Appui et d’encadrement (Sae).

 

 Comment la société Amtek Financial Solutions s'est-elle retrouvée dans la procédure du nouveau Dispositif Pme de la Bceao ?

Amtek Financial Solutions SAest la première société ivoirienne agréée par le ministère auprès du Premier ministre, chargé de l'Économie et des Finances par arrêté : N° 290 MPMEF/DGTCP/DT du 09 SEPT 2016 , portant autorisation d'exercice de l'activité d'Intermédiaire en Opérations de Banque. La société est inscrite sur la liste des Intermédiaires en Opérations de Banque (Iob) tenue par la Bceao. Elle a été sélectionnée par la Banque centrale en tant que Structure d’Appui et d’encadrement (Sae). À ce titre, depuis 2018 que la Bceao a mis en place le nouveau dispositif Pme, nous aidons les Pme à accéder au financement. 

Des entreprises ont-elles atteint leur objectif de financement avec vous ?

 Oui, on a eu des financements à travers ce dispositif, mais beaucoup de banques ne sont pas disposées à refinancer ce que nous avons mis en place comme financement. Notre objectif, c’est de faire en sorte que beaucoup plus d’entreprises soient éligibles, aient des financements et soient refinancées par la Banque centrale pour leur permettre d’avoir des crédits à des taux moins chers que ce qui est pratiqué habituellement.

Combien de temps faut-il pour une Pme, avec ce dispositif, pour bénéficier d'un financement ?

Ça dépend du type de financement de crédit. Si c’est pour des opérations à court terme comme le financement, par exemple de bons de commande c’est une semaine à deux semaines. Mais si c’est des financements à moyen et long termes pour des gros projets  ça peut aller jusqu’à six mois, sinon même un peu plus.

Quels sont les fonds auxquels les Pme ont-elles accès lorsqu’elles sont éligibles au Dispositif Pme de la Bceao?

Elles ont accès à plusieurs types de crédits. Le crédit de financement du fond de roulement, le crédit de financement d’investissement donc des crédits à moins et long termes et aussi tout ce qui est garantie pour les marchés. En tant que Sae, nous accompagnons aussi les entreprises pour l’obtention de garantie avec le Fonds de Garantie des crédits aux Pme ( Fgpme).

Comment le Dispositif Pme peut éviter des problèmes de garantie auxquels sont souvent confrontées les Pme ?

Ce dispositif, qui va être complété par la mise en route du fonds de garantie des Pme, donc qui va régler le problème de garantie et le dispositif de la Banque centrale qui règle les problèmes de refinancement donc de liquidité des banques; les deux combinés devraient pouvoir apporter beaucoup de possibilité de financement aux Pme. 

Quels sont les critères pris en compte pour qu'une Pme réussisse son éligibilité ?

Il faut savoir que les Pme et également les startups peuvent accéder au Dispositif Pme de la Bceao. Les critères ont un lien avec la gouvernance administrative de l'entreprise, ses états financiers, sa trésorerie, etc. Il faut savoir qu'il y a également des critères de solvabilité de l'entreprise éligible au Dispositif Pme, l'encours de crédit refinançable par la Bceao,  la qualité de crédit admis dans le portefeuille de la Bceao... un certain nombre d'informations pour lesquelles les Sae sont habilitées à suivre les Pme jusqu'à l'obtention du financement. 

Si elles sont éligibles, quelle est la limite du crédit accordé aux Pme avec le Dispositif Pme de la Bceao?

Le financement est pour les Pme (les entreprises ayant un chiffre d’affaires annuel de moins d’1 milliard de francs Cfa). Il n’y a pas de limite pour le crédit accordé mais le refinancement de la Bceao est limité à 300 millions de francs Cfa.

Y a-t-il des secteurs que ne peut financer ce dispositif ?

Les secteurs que le Dispositif Pme de la Bceao ne peut financer, ce sont les secteurs classiques que ne financent pas les banques, de façon générale. Donc tout ce qui est armement, tout ce qui est drogue, prostitution, ce genre d’activités, qui sont prohibées par les banques et les fonds de financement internationaux, ne sont pas financées par le Dispositif Pme.

Comment les Sae, comme la Sae Amtek Financial Solutions, se font-elles payer par la Pme éligible au dispositif ?

La Sae prend une commission forfaitaire qui est approuvée par l’État et qui est supervisée par le comité d’identification des Sae. Et puis une commission de succès une fois que le financement a été trouvé et décaissé.

 Peut-on avoir une idée du taux de vos commissions?

 Le taux varie en fonction du montant et de la complexité. Ça peut aller de 0,5 % à 3 %, 4 % voire 5 %.

Ce dispositif assure-t-elle une inclusion financière ?

Oui, le Dispositif Pme va dans le sens de l’inclusion financière puisque plus il y a des possibilités pour les Pme d’avoir du financement, plus elles vont entrer dans le secteur formel. En entrant dans le secteur formel, c’est la Pme elle-même, ce sont ses employés, ce sont ses fournisseurs, ses divers prestataires qui vont aussi entrer dans le système bancaire. Donc ça contribue largement.

 Depuis que vous aidez les Pme à accéder au financement, pensez-vous qu'elles sont convaincues que le Dispositif Pme de la Bceao va régler leurs problèmes ?

Les Pme sont très enthousiastes par la mise en œuvre de ce nouveau dispositif. Maintenant il appartient aux dix Sae agréées en Côte d'Ivoire par la Bceao de structurer les opérations et les apporter aux banques pour qu’elles puissent donc les financer et avoir leur financement.

Pouvez-vous revenir sur les missions des Sae ?

Les Sae ont pour missions d'accompagner en amont les Pme à satisfaire les conditions d'éligibilité; de faire un suivi ex-post après l'obtention du financement; de veiller en aval à une bonne utilisation des crédits bancaires, au bon déroulement des plans d'affaires et au respect des échéances, permettant de réduire le risque de défaut de paiement.

 À part les Sae, quels sont les autres acteurs impliqués dans le processus ?

 Dans ce dispositif, il y a cinq acteurs. Le premier, ce sont les structures d’appui et d’encadrement (Sae) des Pme que nous sommes. Ensuite, l’État qui, à travers le ministère de la Promotion des Pme, identifie les structures d’appui et d’encadrement; il y a les établissements de crédit qui apportent le financement ; il y a la Banque centrale, la Bceao, qui refinance et l’État qui encadre et s’est engagée à apporter donc des marchés aux Pme.

Entretien réalisé par Hermance K-N