Accord de partenariat économique Union européenne/Afrique : Les OSC d’Afrique de l’Ouest membres du REPAOC apportent leurs observations

Publié le
accord-de-partenariat-economique-union-europeenne-afrique-les-osc-d-afrique-de-l-ouest-membres-du-repaoc-apportent-leurs-observations La signature de l’Apei entre l’Union Européenne et la Côte d’Ivoire a permis de garantir ses exportations vers l’Europe. (Ph: DR)
Economie

Abidjan, capitale économique de la Côte d'Ivoire, abrite du 14 au 16 décembre 2020, un atelier sur les enjeux des Accords de partenariat économique (Ape) Union européenne/Afrique.

La Convention de la société civile ivoirienne (Csci), avec l’appui de ses partenaires, notamment le réseau des Plateformes nationales d’Ong d’Afrique de l’Ouest et du Centre (Repaoc) et le Groupe de recherche et d’échanges technologiques (Gret), exécutent le projet dénommé : « Appui au renforcement des capacités opérationnelles des Organisations de la société civile (OSC) ivoirienne pour le suivi citoyen de l’Accord de partenariat économique intérimaire (Apei) en Côte d'Ivoire » cofinancé par l’Union européenne. L'objectif est de créer un cadre de concertation entre les Plateformes nationales de la société civile des 15 pays membres de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Afrique de l'ouest (Cedeao) sur les enjeux des Accords de partenariat économique (Ape). Dans cette dynamique, le premier atelier régional consacré aux plateformes nationales d’Organisation de la société civile de la sous-région Ouest africaine se tiendra du 14 au 16 décembre 2020, à Abidjan. L’atelier favorisera un partage d’expériences dans la mise en œuvre de l’Apei en Côte d’Ivoire et au Ghana. Il facilitera la concertation entre les OSC de la sous-région sur les thématiques liées aux rôles des OSC dans la coopération internationale.

La signature de l’Apei entre l’Union Européenne et la Côte d’Ivoire a permis de garantir ses exportations vers l’Europe. Cet accord a suscité beaucoup de réactions eu égard aux réflexions de certaines parties prenantes sur les enjeux, les conséquences ou les impacts réels de tels accords sur les économies des pays africains concernés et notamment ceux de l’Afrique de l’ouest.

Irène BATH