Promotion de l’investissement privé en Côte d’Ivoire

Grand oral pour le ministre Essis Esmel devant le Senat


13/12/2020
Grand oral pour le ministre Essis Esmel devant le Senat
Le ministre Essis Esmel a présenté les grandes orientations de la promotion de l’investissement privé en Côte d’Ivoire.

Grand oral pour le ministre de la promotion de l’investissement privé en Côte d’Ivoire, Emmanuel Essis Esmel devant le Senat, le samedi 12 décembre 2020, à Yamoussoukro.

« De nombreuses réformes structurelles et sectorielles ont été menées et ont concouru à relancer l’économie, avec un taux annuel moyen de croissance économique de 7% au cours des cinq dernières années. L’investissement privé a constitué l’un des principaux facteurs de cette redynamisation de l’économie ivoirienne. En effet, l’amélioration significative du climat des affaires et l’adoption en 2019 d’un nouveau code des investissements ont été les principaux catalyseurs de la dynamique du secteur privé »,a-t-il indiqué.

Avant d’ajouter que dans la poursuite de ces efforts, le Gouvernement est en train d’élaborer le nouveau PND qui va couvrir la période 2021-2025. Ce nouveau plan qui capitalise les acquis des 2 précédents PND (2012-2015 et 2016-2020) et du projet de société du Président de la République intitulé « Une Côte d’Ivoire Solidaire », vise l’accélération de la croissance et de la transformation structurelle de l’économie ivoirienne.

« Les investissements privés se trouvent donc au cœur de ce projet de société et nécessitent un plus grand engagement et un véritable accompagnement du secteur privé par l’Etat pour attirer plus d’investissements productifs avec leurs effets sur la chaîne des valeurs, la création d’emplois, la création de richesses et l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens », a souligné le ministre Essis.

Le ministère entend donc jouer son rôle de catalyseur en amplifiant sa politique d’attraction des investissement directs étrangers (IDE), des investissements directs nationaux, et avec un accent particulier sur le développement de l’entreprenariat national, ainsi que la mise en œuvre des réformes pour l’amélioration du climat des affaires.

« Les principales orientations stratégiques retenues pour la mise en œuvre de la politique du MPIP sont le renforcement de la Gouvernance des structures d’appui à la compétitivité et à l’efficacité des investissements privés ; le développement d’une chaine de production et de gestion des informations multisectorielles sur l’investissement privé ; le renforcement du dialogue entre le Gouvernement et les partenaires techniques et financiers en matière de promotion de l’investissement privé », a fait savoir le ministre EssisEsmel.

Notons que pour atteindre les objectifs assignés, M. Essis a présenté un budget qui s’équilibre en ressources et en charges à 11 377 183 198 de francs Cfa.

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome