Côte d'Ivoire

Ministère de la Promotion de la riziculture : Le Sénat adopte le budget le budget-programme du ministre Gaoussou Touré


13/12/2020
Ministère de la Promotion de la riziculture : Le Sénat adopte le budget le budget-programme du ministre Gaoussou Touré

Après avoir défendu brillamment son budget-programme, le ministre Gaoussou Touré a obtenu, le samedi 12 décembre 2020, le quitus de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF) de la Chambre haute du parlement, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix de Yamoussoukro.

Réunis, le samedi 12 décembre 2020, à leur siège, à la Fondation Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix de Yamoussoukro, les sénateurs ont adopté, à l’unanimité, le projet de budget du ministère de la Promotion de la riziculture qui s’élève à 7 022 671 147 F CFA. Ce budget-programme a été défendu par le ministre Gaoussou Touré qui, a, par la suite, obtenu le quitus de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF) de la Chambre haute du parlement.

Dans sa présentation, le commissaire du gouvernement a fait savoir que la Stratégie nationale de développement de la riziculture (SNDR 2020-2030) « ambitionne d'assurer à la Côte d'Ivoire l'autosuffisance en riz de bonne qualité d'ici 2025. Mais pour atteindre cet objectif, il faut élaborer et mettre en œuvre des politiques efficaces de production, de promotion, de distribution et de régulation du riz Ivoire ».

C'est pour atteindre ces objectifs que projet de loi de finances portant budget-programme 2021 qui prend en compte deux programmes est proposé. Il s'agit du programme en Administration générale d'un budget de 1 372 550 309 F CFA et le programme portant sur la promotion de la riziculture estimée à 5 650 120 838 F CFA.

Bien avant la présentation des grandes innovations que son département compte apporter pour le développement de la riziculture et l’autosuffisance en riz, le ministre Gaoussou a fait des précisions relativement aux hectares de sols et variétés de riz disponibles : « Sur 900 000 ha qui sont emblavés, il n'y a que 35 000 ha qui sont irrigués. Cela ne favorisant pas une Riziculture compétitive, il a fait savoir que l'État mettra tout en œuvre pour la réhabilitation des barrages (...). En Côte d'Ivoire, il existe plus de 200 variétés de riz. Le CNRA et Africa Rice ont mis en place de nouvelles variétés pour une production de riz de luxe et semi-luxe. Ainsi, 10 variétés de semences certifiées à haut rendement et qui ont bon goût ont été sélectionnées ».

Il faut noter que lors de la présentation de son projet, le ministre Gaoussou Touré avait à ses côtés les ministres Dosso Moussa des Ressources animales et halieutiques et Kobenan Kouassi Adjoumani de l'Agriculture et du Développement rural. Ces derniers ont également obtenu leur quitus des vénérables sénateurs.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome