La Banque africaine de développement nomme des directeurs généraux et des directeurs généraux adjoints dans ses bureaux régionaux

Economie
Publié le Source : Linfodrome
la-banque-africaine-de-developpement-nomme-des-directeurs-generaux-et-des-directeurs-generaux-adjoints-dans-ses-bureaux-regionaux Le président de la BAD, Akinwumi Adesina. (Ph: DR)

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a procédé, selon une note dont Linfodrome a reçu copie jeudi 7 janvier 2021, à la nomination des directeurs généraux pour les régions de l'Afrique de l'Est, centrale, du Nord, australe et de l'Afrique de l'Ouest.

M. Serge N'Guessan, directeur général, région Afrique centrale
En tant que directeur général pour l’Afrique centrale, Serge N'Guessan dirigera et assurera l’efficacité opérationnelle, l’efficience et la santé générale du portefeuille de la Banque dans toute la région d’Afrique centrale. Il jouera également un rôle de premier plan dans le développement des entreprises et des investissements régionaux en stimulant la mobilisation des ressources dans les pays relevant de sa compétence et en renforçant de manière significative les activités de la Banque. De nationalité canadienne, Serge est un professionnel doté de plus de trente ans d’expérience dans le développement international et la gestion de portefeuille. Pendant près de dix ans, il a occupé des fonctions de représentation importantes au sein de la Banque. Serge est titulaire d’un doctorat en aménagement du territoire et en urbanisme de l’université de Montréal (Canada), d’un master en architecture de l’université du Colorado (Denver, États-Unis), ainsi que d’un diplôme d’ingénieur de génie civil de l’École nationale supérieure des travaux publics de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire).

Mme Nnenna Lily Nwabufo, directrice générale, région Afrique de l'Est
En tant que directrice générale pour l’Afrique de l'Est, Nnenna Lily Nwabufo sera chargée de diriger et réaliser l’objectif stratégique du Groupe de la Banque consistant à obtenir un impact significatif et transformateur sur le développement dans les treize pays de la région en assurant l’efficacité opérationnelle, l’efficience et la gestion d’un portefeuille globalement sain. Plus précisément, elle dirigera des dialogues de haut niveau à l’échelle nationale et régionale et dans les complexes sectoriels de la Banque et supervisera la mise en œuvre et l’intégration complètes de tous les aspects du travail de la Banque dans la région. Elle sera également à l’avant-garde du développement des entreprises et des investissements régionaux, et encouragera les efforts de mobilisation des ressources dans les pays de la région afin de réaliser une croissance ciblée des opérations souveraines et non souveraines de la Banque. De nationalité nigériane, Nnenna est une cadre polyvalente et expérimentée qui possède plus de trente ans d’expérience professionnelle dans les domaines de la trésorerie et de la gestion financière, de la programmation budgétaire, de la planification et de la gestion des performances, de la gestion des ressources humaines et des services généraux et de la gestion des opérations nationales et régionales. Nnenna est titulaire d’une licence en sciences économiques de l’université de Lagos, au Nigeria, et d’une maîtrise en administration des affaires du Henley Management College, à Henley on Thames, au Royaume-Uni.

Mme Leïla Farah Mokaddem, directrice générale, région Afrique australe
Dans ses fonctions de directrice générale pour l’Afrique australe, Leïla Farah Mokaddem pilotera le dialogue de haut niveau et les opérations de la Banque, en veillant à assurer une mise en œuvre efficace, efficiente et réussie des opérations dans les pays concernés. Elle dirigera et contrôlera l’adaptation aux exigences spécifiques de chaque pays et opération avec une plus grande efficacité, une meilleure optimisation et une valeur ajoutée dans l’utilisation des ressources afin de générer des retombées en aval au profit des pays membres régionaux (PMR) et du secteur privé dans la région de l’Afrique australe. De nationalité tunisienne, Leïla est une professionnelle chevronnée dans le domaine de la finance internationale. Elle a, à son actif, plus de 25 ans d’expérience au sein de banques multilatérales de développement et d’institutions internationales. Leïla est titulaire d’un diplôme en finance de l’Institut des hautes études commerciales (HEC) de Carthage (Tunisie) et d’un master en commerce international de l’Institut supérieur de gestion de Tunisie.

M. Solomane Koné, directeur général adjoint, région Afrique centrale
De nationalité ivoirienne, Solomane Koné est, depuis janvier 2020, chef du bureau-pays du Groupe de la Banque africaine de développement au Cameroun, fonction qu’il cumule avec celle de directeur général par intérim pour la région Afrique centrale. À ce titre, il a engagé un dialogue stratégique de haut niveau avec les gouvernements, les autres parties prenantes et partenaires au développement, notamment dans le cadre du programme économique et financier régional de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (PREF-CEMAC). Il a contribué à développer l’activité de la Banque et à superviser la performance du portefeuille du Cameroun, le plus important d’Afrique centrale (35 opérations pour environ 3,1 milliards de dollars américains). Solomane est titulaire d’un doctorat (janvier 1990) et d’un master en planification et économie du développement de l’université Cornell aux États-Unis (1993).

M. Abdul B. Kamara, directeur général adjoint, région Afrique de l’Est
De nationalité sierra-léonaise, Abdul B. Kamara est actuellement chef du bureau-pays du Groupe de la Banque africaine de développement pour la République fédérale démocratique d’Éthiopie. Abdul est un économiste du développement, qui compte plus de deux décennies d’expérience dans la recherche sur les politiques de développement, le financement du développement et les travaux stratégiques sur la transformation économique et le développement de l’Afrique. Il a travaillé comme chercheur associé à l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI) à Washington DC et à l’Institut international de recherche sur l’élevage (ILRI) à Addis-Abeba (1997-1999), et comme professeur assistant à l’université de Göttingen, en Allemagne (1999-2000). Abdul est titulaire d’une licence (Vordiplom) en agriculture générale et d’une maîtrise (cum laude) en économie agricole, toutes deux obtenues à l’université de Hohenheim à Stuttgart (Allemagne), ainsi que d’un doctorat (cum laude) en économie agricole et du développement de l’université de Göttingen (Allemagne).

Mme Malinne Blomberg, directrice générale adjointe, région Afrique du Nord
De nationalité suédoise, Malinne Blomberg est une professionnelle chevronnée de la finance qui possède une solide expérience dans l’élaboration de stratégies, la fourniture de services consultatifs et l’exécution d’opérations axées sur les résultats dans les secteurs public et privé. Malinne a plus de quinze ans d’expérience dans le financement du développement, acquise en grande partie à la Banque depuis 2008, lorsqu’elle a rejoint le département de l’Eau et de l’assainissement en tant que spécialiste de la gestion financière. Elle a ensuite été cheffe de sa division, qui couvrait l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. Elle a également travaillé au sein du département de l’Agriculture et de l’agro-industrie, en se concentrant sur le financement du climat. Elle apporte une vaste expérience de travail avec les pays « BAD » et « FAD » du continent, y compris les États fragiles, en termes de développement des activités et de dialogue, de mobilisation des ressources, d’identification et de structuration de projets d’investissement innovants et d’autres initiatives, et de promotion de la participation du secteur privé en mettant l’accent sur les secteurs des infrastructures. Malinne est actuellement cheffe du bureau-pays de la Banque pour l’Égypte, où elle dirige les opérations de la Banque depuis 2017. Malinne est titulaire d’un master en administration des affaires de l’IMD à Lausanne (Suisse) et d’un master en économie et commerce international de l’université de Linkoping (Suède).

M. Kennedy Mbekeani, directeur général adjoint, région Afrique australe
De nationalité malawite, Kennedy Mbekeani est un économiste du développement chevronné cumulant plus de vingt années d’expérience nationale et régionale de haut niveau en matière de financement du développement, de gestion de projets, de services de conseils et de production de connaissances. Kennedy a rejoint la Banque en 2009 en tant que chargé en chef du commerce et de l’intégration régionale. Il a joué un rôle de premier plan dans la formulation de la stratégie d’aide aux échanges commerciaux de la Banque en faveur des communautés économiques régionales et dans la recherche stratégique dans les domaines du commerce international, de l’intégration économique et du développement. Kennedy est titulaire d’une licence en sciences sociales de l’université du Malawi, d’un diplôme d’études approfondies (DEA) en économie monétaire de l’université de Glasgow, d’un master et d’un doctorat en économie internationale de l’université de Californie. Il a publié des articles sur les échanges commerciaux, l’intégration régionale et le développement des infrastructures en Afrique.

M. Joseph Martial Ribeiro, Directeur général adjoint, région Afrique de l’Ouest
De nationalité cap-verdienne, M. Joseph Martial Ribeiro est actuellement chef du bureau-pays du Groupe de la Banque africaine de développement pour l’Angola et Sao Tomé et Principe. Joseph est un praticien expérimenté du développement international ayant une connaissance approfondie des questions clés de décentralisation, privatisation et des partenariats public-privés. Il est un professionnel chevronné dans l'évaluation et la gestion de projets de développement. Joseph est titulaire d'un Ph. D. en hydrologie obtenu à l’École polytechnique de Montréal (Canada), d’un master en administration des affaires obtenu à l’université Cumbria (Royaume-Uni), d’un diplôme en sciences politiques de l’université de Londres, School of Oriental and African Studies (Royaume-Uni) et d’un diplôme d’ingénieur de conception en génie civil obtenu à l’École polytechnique de Thiès (Sénégal).

I.B. (Source : BAD)