Blocage au niveau des élections à la chambre des métiers : Les artisans souhaitent leur tenue dans 1er trimestre 2021, leur cri du cœur à Alassane Ouattara


14/01/2021
Blocage au niveau des élections à la chambre des métiers : Les artisans souhaitent leur tenue dans 1er trimestre 2021, leur cri du cœur à Alassane Ouattara
Jerôme Adjoualé (à droite) a plaidé pour une intervention prochaine du gouvernement et du chef de l'État, pour le bien-être des artisans.

Sur la question du blocage au niveau des élections à la Chambre des métiers, les artisans de Côte d’Ivoire ont souhaité activement leur tenue avant la fin du 1er trimestre 2021. Ils ont également lancé un cri du cœur au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, et au gouvernement ivoirien. Par ailleurs, le Sénateur de la région Bagoué, Dao Losséni, qui connaît bien leurs préoccupations a été sollicité, pour porter leur voix.

Samedi 09 janvier 2021 à Abidjan-Cocody, des artisans de Côte d’Ivoire réunis lors de la première session ordinaire de l'année de la Coalition des organisations professionnelles des artisans (Copa), ont souhaité activement la tenue des élections à la Chambre des métiers avant la fin du premier trimestre 2021. Pour ses derniers, rien ne justifie réellement la non-tenue des élections dans cette période, au regard des pourparlers entamés depuis 2017 et des garanties données par leur ministère de tutelle. Les artisans ont lancé un cri du coeur au gouvernement et au président de la République, Alassane Ouattara, pour qu'ils interviennent.

 

Jerôme Adjoualé, conseiller du président de la Copa, a évoqué la nécessité pour la chambre des métiers, d'être crédible auprès des bailleurs de fonds. « Depuis 2017 l’ancienne équipe à fini son mandat. Et à l’issue de ça, il fallait de nouvelles élections. Mais figurez-vous que jusqu’à aujourd’hui en 2021, aucune élection n’a été organisée. À partir de ce moment, la chambre n’est plus crédible vis-à-vis des bailleurs de fonds. Les fonds ne peuvent plus venir. Or on a besoin de ces fonds pour que les artisans de Côte d’Ivoire qui représente 15% du Pib, font 6 millions de la population et créent des emplois, puissent travailler véritablement », a-t-il plaidé.

 

Faut-il le souligner, les artisans ont énumérés plusieurs autres préoccupations sur la représentativité à la chambre des métiers, l'amélioration de leurs performances, et des blocages qui concernent leur recensement électoral, la mise en place des zones artisanales dans les communes, ainsi que la mise en place du registre des métiers. 

 

Pour obtenir gain de cause, les artisans ont sollicité le Sénateur de la région de la Bagoué, Dao Losséni, présent pour les soutenir, bien au fait de leurs préoccupations et conscients de l'importance de leur secteur d'activité dans l'émergence voulue de l'économie ivoirienne. Il les a rassurés qu'il interviendra auprès de qui de droit pour la tenue de leurs élections avant la fin du premier trimestre 2021. « Si la chambre n'est pas fonctionnelle, il y a beaucoup de choses qu'on ne peut pas faire. Je connais la valeur de cette chambre », a ajouté le sénateur, élu ambassadeur pour la paix universelle.

 

Notons que la cérémonie avait aussi pour objectif de se souhaiter les meilleurs vœux et réfléchir ensemble à des solutions pour booster les artisans de Côte d’Ivoire.

Eddy BIBI

Eddy BIBI

|

  • SOURCE: Linfodrome