Côte d'Ivoire : Ouattara Sié Abou, DG des Impôts, dévoile les objectifs principaux de l'annexe fiscale 2021

Economie
Publié le Source : Linfodrome
cote-d-ivoire-ouattara-sie-abou-dg-des-impots-devoile-les-objectifs-principaux-de-l-annexe-fiscale-2021 Ouattara Sié Abou, DG des Impôts. (Ph: DR)

La Covid-19 a entraîné une décélération de la croissance économique dans le monde entier et particulièrement en Côte d'Ivoire. L'objectif visé par le gouvernement ivoirien en 2021, est donc la reprise du dynamisme de l'activité économique. Pour y arriver, il s'agira de s'appuyer sur l'annexe fiscale 2021.

Face aux journalistes, jeudi 14 janvier 2021, dans le cadre d'un petit-déjeuner de presse, le Directeur général (DG) des Impôts, Ouattara Sié Abou a présenté les objectifs principaux de l'annexe fiscale 2021, devant permettre au Gouvernement d'amorcer la reprise du dynamisme de l'activité économique. Ouattara Sié a indiqué qu'il s'agira d'améliorer significativement le taux de la pression fiscale tout en veillant à une meilleure répartition de la charge fiscale sur les opérateurs économiques et les citoyens vivant sur le territoire national ; mais aussi de renforcer et favoriser la transformation structurelle de l'économie. À cet effet, il a annoncé qu'un plan de rationnalisation des exonérations fiscales sur la période 2020-2023 a été adopté et que ce plan prévoit la suppression progressive de certaines exonérations en matière de TVA (Taxe sur la valeur ajoutée), d'Impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux (IBIC), et de contribution de patente ; ainsi que la fixation de certains taux afin de mobiliser les ressources nécessaires pour la mise en œuvre des actions du Gouvernement résultant du Plan national de développement (PND).

Dans cette optique, pour mettre le dispositif fiscal de la Côte d'Ivoire à niveau avec celui de la Cedeao et de l'Uemoa, le taux global de taxation des tabac tel que mentionné dans l'annexe fiscale 2021 est passé de 44 % à 45 % sans toutefois atteindre le seuil minimum exigé par les dispositions communautaires de 50 %. « Le paquet de tabac est taxé à 150 % au Ghana voisin, là où nous sommes à 45 % en Côte d'Ivoire », précise le DG des Impôts.

Dans le cadre de l'harmonisation de la fiscalité portant sur les Droits d'accises, et également dans un soucis de santé publique, il a été décidé de faire un pas supplémentaire en vue de réduire le tabagisme et les autres addictions, et de mieux protéger au niveau sanitaire les populations ivoiriennes. C'est dans ce cadre que l'annexe fiscale 2021 prévoit, en matière de taxe sur les boissons, une logique de taxation en matière de droits d'accises, l'application d'un taux de 40 % sur les boissons alcoolisées titrant moins de 35° d'alcool, et un taux de 45 %, à celle titrant plus de 35° d'alcool.

De même, afin de se conformer aux engagements internationaux, la Côte d'Ivoire a décidé, dans le cadre de l'annexe fiscale 2021, de soumettre à la TVA le riz de luxe au taux réduit de 9 %. Les caractéristiques du riz de luxe seront déterminées par voie d'arrêtée interministériel.

Irène BATH