Côte d'Ivoire : La crise de Covid-19 touche durement les exportations d'anacarde, hévéa, palmier à huile…

Economie
Publié le Source : Linfodrome
cote-d-ivoire-la-crise-de-covid-19-touche-durement-les-exportations-d-anacarde-hevea-palmier-a-huile Le ministre de l'Économie et des Fiances, Adama Coulibaly. (Ph: DR)

La crise de Covid-19 impacte fortement tous les secteurs d'activités en Côte d'Ivoire. Le ministre de l'Économie et des Fiances, Adama Coulibaly, présente les incidences au niveau des secteurs primaire, secondaire et tertiaire.

« Les incidences de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 sont perceptibles sur de nombreux secteurs clés de notre économie, notamment les BTP (Bâtiments et travaux publics), le tourisme, le commerce, l'hôtellerie, la restauration et les transports », informe le ministre de l'Économie et des Finances, dans une interview publiée par Sika finance.
Le ministre précise que le secteur primaire fait face à des difficultés de commercialisation de certains produits d'exportation, notamment l'anacarde, l'hévéa, le palmier à huile et les produits vivriers.
Au niveau du secteur secondaire, confie le ministre, l'activité de raffinage subit fortement la baisse de la demande aussi bien internationale que nationale.
Quant au secteur tertiaire, il est, selon Adama Coulibaly, aussi fortement impacté. « Les statistiques à fin mars 2020 montrent que l'indice du chiffre d'affaires du commerce de détail a certes progressé de 2,9% sous l'effet de la constitution de stocks de provisions par les ménages, mais, les activités du transport ont été en berne. Les passagers commerciaux dans le secteur aérien (-15,1%), le trafic de marchandises dans le maritime (-6,0%) et le ferroviaire (-8,5%) se sont contractés. En outre, les secteurs de l'hébergement, de la restauration et des loisirs ont été sinistrés », détaille le ministre.
La crise de la Covid-19 qui ébranle la planète, faut-il le noter, affecte gravement l'économie mondiale et plus encore celle des pays en développement. A la date du 30 juin 2020, la barre de 10 millions de cas confirmés a été atteinte et l'on dénombre plus de 500 mille morts. Selon les prévisions publiées le 14 avril 2020 par le Fonds monétaire international (FMI), l'économie mondiale devrait connaître une contraction de 3,0% après une hausse de 2,9% en 2019. Cette récession proviendrait aussi bien des pays avancés que des économies émergentes et en développement.

Irène BATH