Guichet Unique du Cepici : Emmanuel Esmel Essis, annonce la création de « plus de 57000 entreprises, générant plus de 158000 emplois »

Publié le
guichet-unique-du-cepici-emmanuel-esmel-essis-annonce-la-creation-de-plus-de-57000-entreprises-generant-plus-de-158000-emplois Emmanuel Esmel Essis a garanti que le gouvernement met tout en œuvre pour le développement de l’entrepreneuriat.
Economie

A propos du Guichet Unique du Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (Cepici), le ministre de la Promotion de l’Investissement et du Développement du Secteur Privé, Emmanuel Esmel Essis, a annoncé la création de « plus de 57000 entreprises, générant plus de 158000 emplois ». Il s’est exprimé dans une récente interview, dont Linfodrome a reçu copie ce jeudi 22 avril 2021.

Le ministre de la Promotion de l’Investissement et du Développement du Secteur Privé a expliqué les avantages de l’entrepreneuriat. Il a également indiqué que le Cepici est chargé de la promotion de l’investissement. Dans cette récente interview, Emmanuel Esmel Essis a souligné quel’Institut ivoirien de l’entreprise (Inie) a développé un programme pour les Très petites entreprises (Tpe). Ce programme vise à promouvoir l’entrepreneuriat auprès des jeunes et des femmes défavorisées, dans le but de leur procurer un revenu régulier.

 

En ce qui concerne les résultats et les impacts des actions menées en faveur des Petites et moyennes entreprises,Emmanuel Esmel Essis fait savoir que pour promouvoir l’entrepreneuriat, le Cepici a mis en place, à la suite d’un concours lancé lors du Forum Investir en Côte d’Ivoire en 2014, un dispositif d’accompagnement de Start-Ups.

 

Il s’agit de nouvelles entreprises innovantes promues par de jeunes entrepreneurs. « Ce dispositif a permis d’enregistrer en 2017 un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de Fcfa et la création de 250 emplois effectifs auprès des dix lauréats. Par ailleurs, ce sont plus de trois milliards de Fcfa d’investissements qui ont été mobilisés, à travers le Code des investissements par les Petites et moyennes entreprises, avec 861 emplois permanents créés en première année d’exploitation sur la période 2013 à 2018. Le Guichet Unique du Cepici a enregistré la création de plus de 57000 entreprises, générant plus de 158000 emplois », a déclaré le ministre.

 

Emmanuel Esmel Essis a ajouté que le Cepici fait également la promotion de l’entrepreneuriat dans les régions de la Côte d’Ivoire, pour « développer les Investissements directs nationaux (Idn) ». Il a précisé que dans ce cadre, un partenariat a été établi avec l’Association des régions et districts de Côte d’Ivoire (Ardci) qui s’appuie sur les collectivités territoriales.

 

Interrogé sur la problématique de promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes et les femmes, il a attiré l’attention sur le fait que celaa un impact réel sur le quotidien des Ivoiriens. « Il favorise la création d’emplois et l’amélioration du pouvoir d’achat des populations défavorisées. Sur ce plan, il est bon de savoir que l’Institut Ivoirien de l’Entreprise (Inie) a développé un programme pour les Très petites entreprises (Tpe). Ce programme vise à promouvoir l’entrepreneuriat auprès des jeunes et des femmes défavorisées, dans le but de leur procurer un revenu régulier », a dit Emmanuel Esmel Essis.

 

Il a signifié que la phase pilote du programme Tpe a été réalisée entre 2017 et 2018 en direction de 56 promoteurs, dont 43 femmes. « Elle a généré 97 emplois et permis de mettre en œuvre un mécanisme de revolving, favorisant la pérennité du programme. Le soutien à l’entrepreneuriat féminin est mis en œuvre, à travers l’expérimentation de 25 filières d’activités économiques », a détaillé le ministre.

 

Notons qu’il a aussi évoqué le nouveau code des investissements adopté en août 2018 par le gouvernement, dans sa volonté d’accompagner l’entrepreneuriat national. Sur la question du dispositif d’accompagnement de l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire, Emmanuel Esmel Essis a rappelé qu’il est mis en œuvre par plusieurs structures, dont le Cepici, l’Inie, ainsi que le ministère de la Promotion de l’Investissement et du Développement du Secteur Privé.   

 

Eddy BIBI (Source : CICG)