Équipement du TC2 du port d'Abidjan : Un investissement de 6,5 milliards Fcfa réalisé ; 36 tracteurs électriques commandés

Publié le
equipement-du-tc2-du-port-d-abidjan-un-investissement-de-6-5-milliards-fcfa-realise-36-tracteurs-electriques-commandes Les tracteurs électriques seront livrés vers la fin de l’année 2021. (Ph: DR)
Economie

Côte d’Ivoire Terminal annonce la commande de 36 tracteurs électriques pour l'équipement du 2ème terminal à conteneurs (TC2) en construction au port d'Abidjan.

9,9 millions d’euros (6,5 milliards Fcfa). C'est l'enveloppe allouée par Côte d'Ivoire Terminal pour la commande de 36 tracteurs électriques devant servir à équiper le 2ème terminal à conteneurs (TC2) du port d'Abidjan. Cette commande, selon un communiqué dont Linfodrome a reçu copie, jeudi 22 avril 2021, fait partie des engagements pris par les actionnaires de Côte d’Ivoire Terminal, Bolloré Ports et Apm Terminals, dans le cadre du partenariat public-privé signé avec les autorités ivoiriennes. Elle s’inscrit notamment dans la volonté de faire de ce nouveau port, un pionnier en matière d’éco-responsabilité. Les tracteurs électriques qui seront livrés vers la fin de l’année 2021 sont 100 % électriques, sans émissions de CO2 ou de pollution sonore. Ils permettent de réduire de 70% le coût de l’énergie consommée sur les terminaux. Équipés de batteries, ces engins de manutention offrent des garanties de fiabilité, d’autonomie et de sécurité. Fruit de la synergie entre Bolloré Ports, Blue Solutions, et le constructeur Gaussin, ces tracteurs électriques vont réduire l’empreinte environnementale du futur terminal à conteneurs. Côte d’Ivoire Terminal envisage ainsi de promouvoir des solutions logistiques éco-responsables sur la façade maritime ouest-africaine, plus respectueuses de l’homme et de son environnement et qui participent au programme de labélisation « Green Terminal ».

Le Directeur général de Côte d’Ivoire Terminal, Koen De Backker a affirmé que ces équipements électriques combinés aux efforts pour préserver la biodiversité vont réduire l’empreinte carbone de leurs activités. « C’est une priorité pour nous. Il s’agit pour nous d’innover et d’accélérer la transition énergétique avec le concours du Port autonome d’Abidjan. Les succès enregistrés par les premiers tracteurs électriques déployés sur d’autres terminaux portuaires en Afrique confortent la pertinence de notre choix », a-t-il dit.

Les travaux de construction du TC2, faut-il le rappeler, ont été lancés en octobre 2020.

I.B.