Télécommunication et Tic : Voici la place qu’occupe la Côte d’Ivoire au niveau international et régional, ce que le Patronat ivoirien prépare

Economie
Publié le Source : Linfodrome
telecommunication-et-tic-voici-la-place-qu-occupe-la-cote-d-ivoire-au-niveau-international-et-regional-ce-que-le-patronat-ivoirien-prepare Les experts du secteur des Télécommunications et des Tic dresse le bilan du digital en Afrique. (Ph: DR)

Le lancement de l’édition 2021 de l’African digital week (Adw) a eu lieu, vendredi 30 avril 2021, au cours d’une cérémonie organisée à la Maison de l’entreprise, à Abidjan-Plateau. Le thème retenu pour ce lancement est : « L’Afrique à l’ère du Digital, où en sommes-nous ? ».

La Côte d’Ivoire, de l’avis de Mme Namahoua Touré, Conseillère technique du ministre de l’Economie numérique, des Télécommunications et de l’Innovation, a connu plusieurs avancées significatives en matière de télécommunication et de Tic (Technologies de l’information et de la communication). Procédant au lancement de l’édition 2021 de l’Afican digital week (Adw), une initiative de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), elle a présenté les statistiques de la Côte d’Ivoire dans le secteur de la télécommunication et des Tic. « A la fin de l’année 2020, la Côte d’Ivoire enregistre plus de 40 millions d’abonnés à la téléphonie mobile, avec un taux de pénétration de 152%. Le nombre des abonnés au mobile money s’élève à près de 21 millions et représente un taux de pénétration de 78%. Le chiffre d’affaires du secteur s’élève à plus de 170 milliards Fcfa. Au plan international, la Côte d’Ivoire a enregistré un bond en avant de 20 places entre 2015 et 2018 au classement de l’Indice des Tic, en se plaçant 132ème au niveau mondial et 3ème au niveau de l’Afrique de l’ouest. Au niveau de l’Indice de développement de la gouvernance électronique, la Côte d’Ivoire a gagné plus de 37 places entre 2012 et 2018 en passant de la 176ème place à la 139ème place », a dévoilé Mme Namahoua Touré, faisant remarquer que toutes ces prouesses sont le résultat d’un travail acharné des acteurs du ce secteur de la télécommunication et des Tic. N’empêche, a déploré la Conseillère technique du ministre, « malgré ces bons résultats, il existe des défis que nous devons relever ensemble afin de dégager les perspectives de développement dudit secteur ». C’est en cela qu’elle a salué l’initiative de l’African digital week (Adw) prévu se tenir en septembre 2021 prochain, autour du thème : « L’Afrique augmentée ». Un rendez-vous qui doit rassembler des experts nationaux et internationaux, montrer plus de savoir-faire, promouvoir plus de compétences, générer plus de partenariats et de business, susciter l’innovation.

Patrick M’Bengue, Administrateur à la Cgeci et président du Groupement des opérateurs du secteur des Tic de Côte d’Ivoire (Gotic), qui représentait à cette occasion le président du Patronat ivoirien, a souligné que l’Adw s’imposera au fil des ans comme l’un des cadres de réflexion privilégiés sur les problématiques liées au digital en Afrique. Il a rassuré le ministre de l’Economie numérique que le secteur privé est « résolument » disposé à travailler avec lui au développement du numérique en Côte d’Ivoire et à cet effet, « nous souhaitons vivement qu’il puisse relancer les travaux du Cercle d’échange et de réflexion du secteur de Télécommunications/Tic (Certic) qui est le cadre d’échange Public-Privé des questions liées au numérique ».

Présentant l’importance du digital, la présidente de la Commission économie numérique et entreprise Digitale de la Cgeci (Cened), Mme Gertrude Koné Kouassi a noté que le digital est devenu une réalité incontournable. « Nous avons tous pu constater à quel point il s’est rapidement imposé dans tous les secteurs de la vie économique, sociale, culturelle, etc. Il a un réel impact en termes de gain de productivité et améliore la compétitivité des entreprises. Il nous oblige à repenser nos business models, nos attitudes et manières de penser. Et encore plus avec l’avènement de la pandémie liée à la maladie à Coronavirus », a-t-elle énuméré.

L’Adw, faut-il le rappeler, est un évènement, co-organisé par le Patronat ivoirien via sa Commission économie numérique, l’Union nationale des entreprises de télécommunications (Unetel), le Groupement des opérateurs du secteur des Tic de Côte d’Ivoire (Gotic) et le Club des Directeurs et responsables de systèmes d’information (Club des Dsi). Cette initiative a pour ambition, depuis sa création en 2018, d’être une plateforme de rencontres entre les professionnels et les usagers des Tic, un cadre d’échanges, de discussions et de partages d’expériences sur les problématiques liées à la transformation digitale et au numérique dans les économies africaines.

L’Adw a repris après deux années d’interruption du fait de la crise liée à la pandémie de Covid.

Irène BATH