Délivrance du permis de conduire : La mise en garde sévère du général Alexandre Apalo Touré aux Gendarmes Inspecteurs

Economie
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
delivrance-du-permis-de-conduire-la-mise-en-garde-severe-du-general-alexandre-apalo-toure-aux-gendarmes-inspecteurs Le ministre des Transports, Amadou Koné a demandé aux Gendarmes d'aller en guerre contre les accidents. (Ph: DR)

La cérémonie d'installation des Gendarmes Inspecteurs du permis de conduire a eu lieu ce lundi 3 mai 2021, au cours d'une cérémonie au rez-de-chaussée de la tour C, à Abidjan-Plateau, en présence du ministre des Transports, Amadou Koné et du Commandant supérieur de la Gendarmerie nationale, le Général Alexandre Apalo Touré.

En vue de corriger les dysfonctionnements dans toute la chaîne de l'obtention du permis de conduire, mais également en ce qui concerne l'état des véhicules, le ministre des Transports, Amadou Koné a pris un certain nombre de mesures. Il s'agit notamment de la suspension des Inspecteurs des examens théoriques et pratiques du permis de conduire de leur fonction pour une durée de trois. Ceux-ci ont été remplacés par des Gendarmes. La cérémonie d'installation de ces Gendarmes Inspecteurs a eu lieu ce lundi 3 mai 2021. À cette occasion, le Commandant supérieur de la Gendarmerie nationale, le Général Alexandre Apalo Touré a fait une sévère mise en garde aux agents commis à cette nouvelle tâche. « Vous devez faire en sorte que dans le milieu du permis de conduire on n'entende plus parler de corruption. Je compte sur vous. Vous devez vous montrer exemplaires, parce qu'il y va de la confiance que l'État place en nous », a insisté le Général Alexandre Apalo Touré. Puis d'indiquer que c'est sur la base de la confiance que ces Gendarmes Inspecteurs sont devant la République. Se tournant vers le ministre des Transports, Amadou Koné, le Général Apalo l'a rassuré qu'il a choisi des collaborateurs de confiance parce que l'enjeu est grand et les défis importants. « Mes collaborateurs savent qu'ils n'ont pas droit à l'erreur. Notre code de discipline s'inscrit dans une rigueur importante », a informé le Commandant supérieur de la Gendarmerie nationale.


Le ministre des Transports, dont l'objectif est de réduire le nombre d'accidents de 25 % d'ici à 2027, a demandé aux Gendarmes Inspecteurs d'aller en guerre contre les accidents de la circulation. Il a rappelé les actions en cours en vue d'assainir le secteur du permis de conduire et réduire par la même occasion le nombre d'accidents sur les routes. « Nous sommes à la première étape qui consiste à freiner la délivrance de permis à ceux qui ne le mérite pas. La seconde étape consistera à retirer le permis à tous ceux qui font de la mauvaise conduite. Nous avons, depuis 2018, procédé au retrait d'un millier de permis. Cela n'est pas suffisant, nous sommes en train de préparer une opération de contrôle. La troisième étape va consister à faire en sorte que les automobilistes passent leur contrôle automobile », a mentionné le ministre Amadou Koné, faisant remarquer que 2/3 des automobilistes en Côte d'Ivoire ne passent pas leur contrôle automobile. Selon le ministre, sur un parc estimé d'environ 1 325 000 véhicules, 425 000 ont une visite technique et 900 000 véhicules circulent en Côte d'Ivoire sans avoir passé le contrôle technique. Amadou Koné ambitionne également de crédibiliser le contrôle technique, en laissant très peu de places aux contrôles manuels et faire désormais place aux contrôles automatiques.

Irène BATH