Commercialisation du cacao : Le Dg du Conseil café cacao fait des précisions sur les fonds octroyés aux exportateurs

Economie
Publié le Source : Linfodrome
commercialisation-du-cacao-le-dg-du-conseil-cafe-cacao-fait-des-precisions-sur-les-fonds-octroyes-aux-exportateurs Yves Brahima Koné, DG du Conseil café cacao. (Ph: DR)

Face à la presse, vendredi 30 avril 2021, le Directeur général du Conseil du café-cacao (Ccc), Yves Koné Brahima a fait toute la lumière sur les fonds octroyés aux exportateurs dans le cadre de la commercialisation du cacao.

C’est un Directeur général tout furieux qui a rencontré la presse nationale et internationale le vendredi 30 avril 2021, à la Caistab à Abidjan-Plateau. Venu donner sa part de vérité sur des fonds octroyés par le régulateur de la filière cacao à des exportateurs locaux, il a apporté un démenti formel sur le montant de 20 milliards Fcfa avancé par « une certaine presse ». Yves Koné a soutenu que pour régler les frais générés par les emprunts à la banque pour payer le Différentiel de revenu décent (Drd), c’est plutôt 10 milliards Fcfa, sinon 10 575 000 000 fcfa pour être précis, qui ont été payés aux exportateurs locaux et non aux multinationales. « Nous avons demandé aux exportateurs de payer ce différentiel aux planteurs. Mais ces exportateurs n’ont pas d’argent. Ils prennent l’argent avec la banque pour financer leur campagne. C’est après exportation qu’ils reçoivent leur paiement et ensuite le banquier les prélève pour le crédit contracté. On dit que nous avons donné 20 milliards Fcfa aux multinationales. C’est malveillant. Ce n’est même pas 20 milliards Fcfa », s’est offusqué le Dg.

Faisant un calcul simple, le Dg du Conseil café cacao a soutenu que le Drd de 400 dollars la tonne que les exportateurs doivent obligatoirement verser directement aux planteurs nécessite de leur part des charges financières supplémentaires estimées à 516 milliards Fcfa au taux de 580 Fcfa la valeur du dollar. Sur les 2 225 000 tonnes de cacao aussi bien pour la campagne principale (1 675 000 t) que pour la campagne intermédiaire (550 000 t), les exportateurs n’engrangent que 10 575 000 000 Fcfa à raison de 5 Fcfa par Kg pour la campagne principale et 4 Fcfa pour la campagne intermédiaire. Ce montant rapporté aux 516 milliards Fcfa, ne représente que 2% de ce que les exportateurs versent aux planteurs au titre du Drd. Yves Koné a soutenu que les 10,5 milliards Fcfa versés aux exportateurs vont permettre d’éponger les intérêts générés par le prêt contracté auprès de la banque pour payer le cacao avec la prime Drd.

 

Irène BATH