Actions en faveur des femmes, jeunes, enfants : Nialé Kaba lance le nouveau Programme de Coopération avec l’Unicef de 106 milliards Fcfa

Economie
Publié le Source : Linfodrome
actions-en-faveur-des-femmes-jeunes-enfants-niale-kaba-lance-le-nouveau-programme-de-cooperation-avec-l-unicef-de-106-milliards-fcfa L'Unicef et le Gouvernement ivoirien entament un nouveau cycle de coopération 2021-2025. (Ph: DR)

La ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba a procédé, ce jeudi 10 juin 2021, au lancement du nouveau Programme de Coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Unicef (CPD) pour la période 2021-2025.

Ce Programme d'un budget indicatif de 212,3 millions de dollars, soit plus de 106 milliards Fcfa, est destiné à soutenir les actions du Gouvernement ivoirien en faveur des femmes, des jeunes et des enfants de Côte d’Ivoire. Ce nouveau programme, dont le lancement a eu lieu au cours d'une cérémonie à la Maison de l'entreprise, à Abidjan-Plateau, a pour objectif de permettre aux enfants, adolescents et mères des zones vulnérables en Côte d'Ivoire d'avoir accès à des services sociaux de qualité et d'adopter des comportements pour la réalisation de leurs droits et de leur plein épanouissement. Il vise également la vaccination systématique, l'accès universel et équitable à l'éducation, la protection des enfants contre les violences et l'exploitation, l'enregistrement des naissances, l'amélioration de l'hygiène et de l'accès aux infrastructures d'eau et d'assainissement, l'amélioration de l'accès des enfants et familles vulnérables aux programmes de protection sociale.

Le Représentant de l'Unicef en Côte d'Ivoire, Marc Vincent a affirmé, qu'à travers ces actions, il s'agit pour l'organisation qu'il représente de donner l'opportunité aux populations vulnérables de Côte d'Ivoire, singulièrement les enfants, d'être protégés de toutes formes de violences. « Le CPD nous offre l'opportunité de travailler ensemble pour améliorer les droits des femmes, des jeunes et des enfants », a mentionné Marc Vincent. Il a insisté sur le fait qu'en axant les interventions sur le nord et l'ouest de la Côte d'Ivoire, et certaines zones périurbaines d'Abidjan, « nous espérons venir en aide aux enfants les plus vulnérables et les plus difficiles à atteindre et renforcer la résilience des services sociaux et de ces populations ».

La ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba a félicité et remercié les parties prenantes pour leur implication aux différentes étapes du processus de préparation du CPD 2021-2025. Elle a indiqué que ce processus s’aligne sur ceux du Plan national de développement (PND 2021-2025) et du Cadre de coopération et de développement durable (Ccdd 2021-2025) du Système des Nations unies (SNU). « A titre illustratif, pour assurer le respect, la protection et la satisfaction des droits des enfants, des femmes et des jeunes dans les domaines précités, le CPD 2021-2025, entend contribuer à la création des conditions pour un accès équitable de ses cibles à des services sociaux de base de qualité. Dans cette perspective, il est aligné sur le PND 2021-2025, en particulier avec ses axes 2 (Développement du capital humain et promotion de l’emploi) et 3 (Renforcement de l’inclusion, de la solidarité nationale et de l’action sociale), et les Objectifs nationaux de développement durable », a mentionné Nialé Kaba.

Pour rappel, entre 2016 et 2020, le nombre d'enfants non scolarisés et en âge de fréquenter le cycle primaire et le premier cycle secondaire a baissé de moitié. Le taux d'enregistrement des naissances dans les délais a connu une baisse de 13 %. En matière de santé, la vaccination des enfants au pentavalent 3 est également en hausse, 30 % entre 2016 et 2019.

Irène BATH