Concours digital / 1ère édition du Dasuc : Trois projets innovants de jeunes startupers retenus pour la finale, les enjeux expliqués

Economie
Publié le Source : Linfodrome
concours-digital-1ere-edition-du-dasuc-trois-projets-innovants-de-jeunes-startupers-retenus-pour-la-finale-les-enjeux-expliques Le projet du gagnant sera financé à 100% et bénéficiera d'un accompagnement.

La finale de la première édition de Digital Africa start-up challenge (Dasuc), initiée par Jen's corporation aura lieu le vendredi 25 juin 2021, à l'hôtel Tiama d'Abidjan-Plateau. Trois projets innovants menés par des jeunes startupers qui ont entre 17 et 25 ans sont retenus pour cette finale. L'information a été donnée au cours d'une conférence de presse tenue ce vendredi 18 juin 2021, à Abidjan-Plateau.

Pour cette première édition, le thème du Dasuc est : "L'innovation, moteur d'une économie forte pour une jeunesse africaine dynamique et entreprenante". Jessica N'Guessan, directrice associée de Jen’s Corporation a confié que ce concours digital est né de la passion pour la jeunesse africaine de quelques esprits libres et téméraires dans le but de créer un nouveau creuset permettant aux startupers de se faire accompagner et financer.

Elle a expliqué le contexte et les objectifs du concours digital Dasuc. « Nous avons développé cette plateforme pour permettre aux jeunes de créer. Notre objectif, c'est de permettre à ces jeunes de pouvoir créer, taper fort sur le marché. C'est un concours qui a pour objectif de tourner dans la sous-région" Il s'agit de faire émerger les jeunes startupers, développer le numérique en Afrique, des conseils, des outils pour développer les projets des jeunes entrepreneurs. Le concept, c'est de vraiment donner un concours à ces start-ups. Le concours concerne les start-ups qui ont des projets innovants’’, a indiqué Jessica N'Guessan.


La directrice associée de Jen's corporation a également a expliqué dans quelles conditions le concours du Dasuc va se dérouler avec les membres du Jury.

Faut-il le souligner, les jeunes sélectionnés pour la finale ont présenté brièvement leurs projets qui portent sur la création d'applications pour localiser les bus à Abidjan et éviter les longues attentes aux différents points d'arrêt, entre autres. Ils auront droit à une formation de trois jours avant la finale. Le jury va statuer de manière indépendante, et aura accès aux projets des candidats 24 heures avant la finale, grâce à une plateforme en ligne dédiée. Tout le processus du concours est digitalisé. Les données fournies par les porteurs de projets sont sécurisées. Plusieurs partenaires, dont la Cie et Solibra, soutiennent ce concours. "On a demandé à aucun candidat de nous donner tout son projet. Des investisseurs, eux vont choisir les projets qui sont intéressants. Il n'y a aucun lien entre les investisseurs, les membres du jury et les candidats", a précisé Jessica N'Guessan.

Pour sa part, Bernice Quenum, directrice associée de Jen's Corporation, a fait savoir que le projet du gagnant sera financé à 100%. Il bénifiera d'un accompagnement. Le projet devra être finalisé jusqu'en janvier 2022. "(En 8 mois, ndlr) On vous accompagne jusqu'à ce que le projet soit lancé", a-t-elle rassuré.

Quant au hacker Loïc Deleke, Ceo Inieyes & CMT -1Com, il a signifié que le programme est mis en place pour accompagner les porteurs de projets. « Il s'agit vraiment d'apporter un plus. Aujourd'hui nous, on a envie de changer cette façon de faire, emmener quelqu'un qui a une idée à bâtir son entreprise », a dit Loïc Deleke.

En ce qui le concerne, Mohamed Fofana, l'un des formateurs des finalistes, a garanti que les jeunes porteurs de projets seront bien encadrés. "Il est important d'être structuré pour aller loin. Ensemble, on va statuer sur la création de valeur. Il est important de se dire qu'il faudrait arriver à un cycle de maturité, lorsqu'on commence", a fait comprendre un autre formateur, Andy N'Guessan.

 

Parfait KOFFI