Emploi jeunes : Sept (07) ministres de la République dévoilent les grands chantiers du gouvernement

Economie
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
emploi-jeunes-sept-07-ministres-de-la-republique-devoilent-les-grands-chantiers-du-gouvernement Les 5 membres du gouvernement ont invité les jeunes au travail.

La journée internationale de la jeunesse est célébrée cette année autour du thème : « Transformer les systèmes alimentaires : l’innovation des jeunes pour la santé humaine et planétaire ». En prélude à cette célébration devant se tenir le jeudi 12 août 2021, le ministère de la Promotion de la jeunesse de l’Insertion des professionnelles et du Service civique, a organisé une rencontre d’échanges entre des membres du gouvernement et les jeunes. Partage d’expériences, parcours professionnels, étaient au menu de cette rencontre qui s’est tenue ce mercredi 11 août 2021, au Palais de la culture d’Abidjan-Treichville.

Ont pris part à cette rencontre, les ministres Amadou Coulibaly, Adama Kamara, Myss Belmonde Dogo, Nasseneba Touré, Moussa Sanogo, N'guessan Koffi et Mamadou Touré. Ces derniers ont profité de la tribune pour informer et sensibiliser l’auditoire sur les programmes et efforts consentis par le gouvernement ivoirien en matière de l’insertion professionnelle des jeunes.

Mamadou Touré, l’initiateur de cette rencontre a indiqué que son département ministériel met un accent particulier sur le renforcement des capacités des jeunes et leur insertion professionnelle. Il en veut pour preuve, la mise en place du Programme Agir pour les jeunes qui est à sa troisième édition.

Mamadou Touré a expliqué que ce programme témoigne de la volonté du chef de l’Etat d’améliorer les conditions de vie de la Jeunesse ivoirienne. C’est pourquoi, il a invité la jeunesse ivoirienne aux valeurs cardinaux qu’incarnent le président Alassane Ouattara. Lesquelles valeurs se définissent par le travail, la détermination.

Dans la foulée, le ministre Mamadou Touré a annoncé la mise en œuvre du programme civique pour éduquer la jeunesse ivoirienne comme cela se faisait au temps du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouët Boigny.

Au porte-parole du gouvernement, Adama Coulibaly de présenter les différents chantiers de réalisation du président Alassane Ouattara à travers la construction des universités publiques tels que celui de San-Pedro, Man, Korhogo. « Il n’y a absolument rien que le président Alassane Ouattara ait annoncé qu’il n’ait pas fait. », assure-t-il. Soutenant qu’avec le président Alassane Ouattara, c’est l’audace.

« Des mécanismes de financement des projets des jeunes existent, mais le plus gros problème de notre société, c’est qu’il y a une crise de confiance. Ce n’est pas quelqu’un qui va vous aider. Le pays est en pleine restructuration. Il y a une volonté d’encadrement. Les choses sont en train de se mettre en place. », a martelé le ministre Adama Coulibaly.

Pour le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, les jeunes doivent croire en eux. Il a présenté les secteurs d’activités dans lesquels les jeunes pourraient investir. Notamment, la production du poisson, du riz. Il révèle à cet effet que le gouvernement injecte plus de 333 milliards de francs CFA pour l’importation du poisson et plus de 350 milliards de francs CFA pour satisfaire le marché ivoirien en riz. Pour Moussa Sanogo, la jeunesse Ivoirienne pourrait s’intéresser à ces secteurs d’activités pourvoyeurs d’emplois.

La ministre en charge de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo, a quant à elle mis en relief les différentes actions menées par son département ministériel dans la lutte contre la pauvreté. Elle annonce dans la foulée la reprise des filets sociaux.

Le ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, N'guessan Koffi, a pour sa part, invité la jeunesse à la reconversion seul gage de réussite dans le tissu social. Ensuite, il a rappelé les réhabilitations des lycées techniques d’Abidjan, et ceux de l’intérieur du pays pour répondre aux attentes des formations-emploi.

Faut-il, le rappeler, la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse, le 12 août de chaque année, marque la volonté de la Communauté internationale d’attirer l’attention des Gouvernements, sur la place et le rôle des jeunes dans leurs pays respectifs.

 

Maxime KOUADIO