Incivisme sur la route : Amadou Koné << après cette phase de sensibilisation , vient le temps de la répression>>

Economie
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
incivisme-sur-la-route-amadou-kone-less-than-less-than-apres-cette-phase-de-sensibilisation-vient-le-temps-de-la-repression-greater-than-greater-than Les ministres Amadou Koné et Vagondo Diomandé sont déterminer pour faire cesser l'incivisme sur les routes ivoiriennes (PhDr)

La mise en oeuvre de la stratégie nationale de sécurité routière a pris désormais un tournant décisif. Cette stratégie rentre dans sa phase de répression et c'est au cours d'une conférence de presse tenue le lundi 6 septembre 2021 à l'hôtel Azalaï que le ministre des Transports Amadou Koné l'a annoncé en compagnie de son collègue de L'intérieur et de la Sécurité.

Lancée officiellement, le 10 août 2021 par le premier ministre Patrick Achi, la mise en oeuvre de la stratégie nationale de la sécurité routière a débuté va rentrer dans sa phase répressive à partir du mardi 7 septembre 2021 après une campagne de sensibilisation. Campagne ayant pour slogan <<stop à l'incivisme sur la route>>.

<< Après cette phase de sensibilisation à laquelle l'ensemble des acteurs publics et privés a pris part, vient le temps de la répression quis'appuie sur e système de Transport intelligent (STI) entendu de l'utilisation des TIC au service de la mobilité. L'un des axes majeurs du Sti porte sur la vidéoverbalisation qui entrera en vigueur le 7 septembre 2021>> a annoncé le ministre Amadou Koné.

Cette innovation qu'est la vidéoverbalisation favorisera une mobilité sûre dans les zones urbaines et réduira l'accidentalité de certains axes urbains. Le ministre Amadou Koné a souligné que << l'objectif pour nous avec la videoveebalisation n'est pas de se faire de l'argent mais d'en faire des économies et redistribuer dans d'autres domaines d'activités>> avant d'ajouter << ma priorité aujourd'hui de sauver des vies>>. 

Il a indiqué ensuite que << nous sommes tous engagés pour que l'incivisme cesse dans notre pays>>.

Le ministre de L'intérieur et de la Sécurité le général Vagondo Diomandé a pour sa part martelé que << l'Etat ne fonctionne pas dans le cafouillage>>. Il a aussi précisé qu'il existe 6000 caméras en fonction qui permettront le suivi de cette phase de répression. Et ceux en plus des 140 radars et caméra installés par le ministère des Transports.

Notons que toute personne prise en infraction du code de la route recevra une notification par SMS. Ce qui le contraindra à s'acquitter d'une amende. Voire la mise en fourrier de son véhicule.

Alain Zadi