Développement des régions du Gbêkê, Poro et Tchologo

Des jeunes organisent la normalisation dans les ex- zones CNO


06/02/2013
Anvo George, président du Cpcrg, du Cpcrp et du Cpcrt. (Photo : D.R)
Sensibiliser les populations et les réconcilier avec l’État. Tel est l'objectif des Comités pour le permis de conduire dans les région de Gbêkê, du Poro et du Tchologo.

«Notre mission s’inscrit dans le cadre de la normalisation prônée par le chef de l’État qui a décrété 2013 comme année de la normalité », a confié Anvo Georges, président desdits comités, aux journalistes le samedi dernier 2 février dans le cadre d'un point de presse. Assisté de membres de ses mouvements, il a appris que c'est le constat de l'incivisme et de l'insubordination des populations des ex- zones Centre Nord Ouest qui a motivé le Cpcrg, le Cpcrp, le Cpcrt ainsi que d'autres associations de jeunes à « se retrouver tous ensemble pour parler d'une même voix pour le développement de leurs régions et partant de l'avenir de la jeunesse ».

Comme première action, M. Anvo fait savoir que l'alibi qui a été trouvé est le Pcad (entendez : Permis de conduire, assurance et dédouanement). Des sensibilisations, selon lui, sont menées dans les régions ciblées pour que les jeunes n'ayant pas de permis s'inscrivent pour en avoir. Cela, en partenariat avec les mairies et autorités de l’État dans ces zones. En sus, ceux qui ont déjà des véhicules à deux (2) roues sont encouragés à payer leurs assurances et frais de dédouanement parce que des négociations sont effectuées pour leur faciliter le paiement.

A en croire Anvo George, la jeunesse est très intéressée par les actions des comités. Aussi, estime-t-il nécessaire que l’État appuie cette action en acceptant de subventionner le volet permis de conduire.

Hermance K-N

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome