Contrôles routiers : La Côte d'Ivoire et la Guinée Bissau, de mauvais élèves dans l'espace UEMOA

Economie
Publié le Source : Linfodrome
controles-routiers-la-cote-d-ivoire-et-la-guinee-bissau-de-mauvais-eleves-dans-l-espace-uemoa Les temps de contrôles des camions ont un impact sur la compétitivité de l'économie des pays. (Ph: DR)

L'atelier sur la compétitivité des corridors de transit dans l’espace UEMOA organisé par l'Alliance Borderless a servi de cadre pour faire le point du nombre de postes de contrôle dans les différents États.

Il ressort de la présentation faite, à cette occasion par le Président du Comité national de l’Alliance Borderless, Jonas Lago, qu'à l’échelle des territoires étatiques, c’est en Côte d’Ivoire qu’il a été enregistré en ce début d’année 2021 , le plus de contrôles routiers. Sur la section ivoirienne du corridor Abidjan-Ouagadougou longue de 746 km, 16,3 postes de contrôles ont été enregistrés soit 2,2 postes au 100 km. Sur la base de ce ratio, la Guinée Bissau présente le niveau de criticité le plus élevé avec 7,3 postes au 100 km.

Sur les autres sections étatiques, on note certes moins de contrôles, mais leurs niveaux restent préoccupants, à l’exception du Bénin et du Niger qui se rapprochent avec satisfaction vers une situation de normalité.

Au Sénégal, les contrôles ont légèrement augmenté sur toutes les sections de corridors qui le traversent par rapport au 4ème trimestre 2020. Par contre, ils ont régressé en comparaison à la situation du 1er trimestre 2020, c’est-à-dire à la même période l’année dernière.

I.B.