Côte d'Ivoire / Alépé

Les véhicules de transport en nombre réduit après la répression, des denrées alimentaires menacées

Economie
Publié le Source : Linfodrome
les-vehicules-de-transport-en-nombre-reduit-apres-la-repression-des-denrees-alimentaires-menacees Selon le président des transporteurs d’Alépé, la plupart des véhicules de transport ne sont pas en règles.

Après la mesure de répression du gouvernement ivoirien dans le secteur en Côte d’Ivoire, les véhicules de transport en commun sont en nombre réduit à Alépé. L’information a été donnée ce lundi 20 septembre 2021 par le confrère de l’Agence ivoirienne de presse (Aip).  

Les véhicules de transport de type Dyna qui relient Alépé à Abidjan sont « en nombre réduit depuis le 7 septembre 2021, date de l’entrée en vigueur de la répression suite à la vidéo-verbalisation ». Une situation qui cause plusieurs « désagréments aux usagers » d’Alépé. « Je vais faire des courses à Abidjan. Cela faite une vingtaine de minutes et il n’y a  aucun véhicule à charger », a dénoncé N’Guetta Kouassi, un voyageur.

 

Risque sur la qualité des denrées alimentaires

 

Une commerçante de produits vivriers nommée Yapo Rosine, a attiré l’attention sur le fait que cette situation comporte un risque sur la qualité des denrées alimentaires. Pour elle, la longue attente des véhicules fatigue, et retarde la livraison de ses denrées alimentaires à Abidjan. La commerçante de produits vivriers a ajouté que le manque de véhicules de transport crée des difficultés pour retourner à Alépé.

 

« La plupart des véhicules de transport ne sont pas en règles »

 

Pour sa part, le président des transporteurs d’Alépé, Biessan Aboua Olivier, a expliqué la cause du manque de véhicules de transport. « La plupart des véhicules de transport ne sont pas en règles. Pour ne pas qu’on bloque ces derniers, certains transporteurs préfèrent stationner afin de mettre à jour leurs engins puis les mettre en bon état avant de reprendre le transport », a-t-il justifié.

 

Eddy BIBI