Appui à l’innovation en Côte d’Ivoire : Le Fonsti finance à plus de 210 millions de Fcfa 9 projets

Publié le Modifié le
appui-a-l-innovation-en-cote-d-ivoire-le-fonsti-finance-a-plus-de-210-millions-de-fcfa-9-projets En termes de perspectives, le Fonsti mettra l’accent, au cours des prochains mois, sur  « les financements collaboratifs ».
Economie

La première session 2021 d’appel à projets du Fonds pour la science, la technologie et l’innovation (Fonsti), a livré son verdict. A l’occasion, le Fonsti a remis des chèques allant de 15 à 35 millions de Fcfa à 9 lauréats porteurs de projets innovants. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de son appui constant à la recherche et l’innovation en Côte d’Ivoire. Le montant total de cet important financement s’élève à plus de 210 millions de Fcfa.

La cérémonie officielle de proclamation des résultats et de remise des chèques s’est tenue ce jeudi 30 septembre 2021 à l’hôtel Palm club d’Abidjan-Cocody. C’était en présence du ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara et de Thomas Heimgartner, représentant l’ambassadeur de Suisse en Côte d’Ivoire. « Tous ces projets répondent à des problèmes réels de développement qui se posent au pays. Je voudrais saluer l’initiative du Fonsti d’associer les bénéficiaires potentiels à l’élaboration des projets et à leur financement. Chers lauréats, je vous exhorte à travailler dur », a déclaré en substance le ministre Adama Diawara.

Pour sa part, Sangaré Yaya, Secrétaire général du Fonsti, a insisté sur le fait qu’il faut désormais changer de paradigme sur la recherche et l’innovation en Côte d’Ivoire. « Il nous faut faire de la recherche autrement, non plus la recherche pour la recherche, mais la recherche pour le développement. (Il y a, ndlr) une préoccupation majeure, à savoir, la nécessité d’orienter les efforts de la recherche vers la résolution des problèmes de développement, les priorités du secteur privé, et les attentes urgentes et prioritaires de nos concitoyens », a-t-il souligné.

Le secrétaire général a précisé que « les ressources allouées par le Fonsti doivent être perçues comme des ressources d’amorçages » pour aider les chercheurs et innovateurs à « mobiliser des ressources additionnelles auprès d’autres partenaires techniques et financiers ».

« Faire le plus possible avec le moins possible »

Sangaré Yaya a par ailleurs tenu ce propos qui interpelle : « Après 13 ans de financement de la recherche académique, nous avons compris que la recherche scientifique permet de produire des connaissances mais, c’est l’innovation qui permettra d’améliorer les conditions de vie de nos populations. Avec le Fonsti, nous souhaitons mettre l’accent sur la recherche appliquée et l’innovation. C’est à ce niveau que ce trouve la plue-value, la valeur ajoutée. Nous voulons promouvoir de futurs Bill Gates ou Steve Jobs ivoiriens. Il faut que nos chercheurs et innovateurs apprennent à faire le plus possible avec le moins possible ».

Faut-il le noter, les 9 projets innovants financés à plus de 210 millions par le Fonsti portent sur la lutte contre la Covid 19, la cartographie géologique au 1/50 000, et le transfert d’argent par sms, web et mobile.

Ces projets qui participent à l’innovation en Côte d’Ivoire concernent également la sécurité routière, la transformation de noix de cajou, et l’obtention de fèves marchandes de cacao de qualité reproductible.

Il y a aussi la production d’engrais organiques de haute qualité agronomique à travers la valorisation de déchets agricoles, et le contrôle des parasites gastro-intestinaux chez les ovins. L’un des projets innovants touche, lui, au domaine du traitement des contaminants émergents déchargés par les effluents des hôpitaux.

Tous ces projets sont portés par Pr. Kouamelan Alain Nicaise, Steven Dedi, Maître Ekou Paul Arnaud, Droguy Yves Narcisse, Pr. Ahonzo-Niamké Lamine, Dr. Goualie Gblossi Bernadette, Pr. Yapi Yapo Magloire, Pr. Yao Kouassi Benjamin, et Pr. Dassé Sery Romuald.

Impact bénéfique sur le développement socio-économique et culturel

Pour rappel, le Fonsti mis en place en juin 2018 en Côte d’Ivoire, dispose de 4 guichets pour soutenir durablement et efficacement « la recherche scientifique et l’innovation de haute qualité, susceptibles d’avoir un impact bénéfique sur le développement socio-économique et culturel de la Côte d’Ivoire ».

En plus de ses bénéficiaires classiques, chercheurs, enseignant-chercheurs, universités, centres de recherche et grandes écoles, le Fonsti prend en compte dans ses prestations les inventeurs et innovateurs.

 

Eddy BIBI