Projet PACTE : l'Union Européenne décaisse 500 millions de fcfa contre le travail des enfants dans la cacaoculture

Economie
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
projet-pacte-l-union-europeenne-decaisse-500-millions-de-fcfa-contre-le-travail-des-enfants-dans-la-cacaoculture Photo de famille dans le cadre du lancement du projet PACTE avec l'Union Européenne et Save the Children

Le projet << Protection et Action contre le Travail Dangereux des Enfants>> (PACTE), élaboré et financé par l'Union Européenne et Save the Children a été lancé ce jeudi 07 octobre 2021 dans la ville de  Daloa située au centre-ouest de la Côte d’Ivoire.

L'Union Européenne renforce son engagement dans la protection et action contre le travail des enfants dans la cacaoculture en Côte d’Ivoire.

En collaboration avec Save the children, l'institution a inititié le projet << Protection et Action contre le Travail Dangereux des Enfants >> (PACTE) lancé ce jeudi 07 octobre 2021 à la préfecture de Daloa.

Ce projet vise à garantir les droits humains des filles et des garçons à risque et/ou impliqués dans des activités de travail nuisant à leur développement dans la chaîne de valeurs du cacao dans les départements de Daloa et Vavoua.


Grâce à une contribution à hauteur de 500 millions de Fcfa, l'Union Européenne veut non seulement améliorer les conditions de vie des enfants en Côte d’Ivoire,  mais aussi faciliter l'exportation du cacao ivoirien.

<< Les consommateurs en Europe et même aux États-Unis ne veulent plus croquer le chocolat et penser au travail des enfants.  Si le problème perdure d'ici quelques années, il sera difficile de vendre les fèves de cacao de Côte d’Ivoire sur le marché international.  Nous voulons donc contribuer à une meilleure condition de vie des enfants mais surtout faciliter l'exportation du cacao ivoirien>> a indiqué Jobst Von Kirchmann, Ambassadeur de l'Union Européenne en Côte d’Ivoire. Il a par ailleurs,  salué les actions de la Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, en faveur de la lutte contre le travail des enfants à travers sa fondation Children of Africa.


Intervenant sur l'aspect pratique dudit projet,  Akebou Sawadogo, Directeur pays de Save the Children, a indiqué que ses équipes vont appuyer l'Ong Agriculteur en Action (2A), pour déployer sur le terrain les activités programmées d'information et de sensibilisation sur le travail des enfants dans les plantations de cacao. Notons que Save the Children, co-initiateur du projet y contribue à hauteur de 54 millions de Fcfa.

Est considéré comme travail d'enfant sanctionné par la loi, toutes activités d'esclavage, de maltraitance des enfants les empêchant d'aller à l'école, d'avoir une enfance.

La Côte d’Ivoire,  premier producteur mondial de cacao avec 2 millions de tonnes par an, a ratifié plusieurs chartes qui obéissent au respect de certaines valeurs humaines notamment la protection des enfants.

Présente au lancement du projet PACTE,  Nassénéba Touré,  ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant, a salué ce projet qui s'inscrit dans le prolongement des actions du gouvernement.

<< La lutte contre le travail des enfants passe par le renforcement de l'accès des familles et des communautés à une vie de qualité,  l'accès des enfants à l'école et l'amélioration des conditions de vie des producteurs. Le gouvernement s'y est engagé à travers la ratification de plusieurs chartes et plusieurs initiatives.  Nous sommes heureux de votre soutien dans ce combat >> a-t-elle traduit.

Le projet PACTE  va toucher 10.000 personnes sur 30 mois dans la région du haut sassandra 2e plus grande région productrice de cacao, avec une forte prévalence d'enfants impliqués dans les travaux dangereux estimés à plus de 21,5% selon INS, annuaire statistique 2018.

Donaldony