Cadre de concertation État-Secteur privé : Le Comité local de dialogue public-privé de la ville de Bouaké installé courant décembre 2021

Publié le
cadre-de-concertation-etat-secteur-prive-le-comite-local-de-dialogue-public-prive-de-la-ville-de-bouake-installe-courant-decembre-2021 Les participants à la rencontre de Bouaké. (Ph: DR)
Economie

Le Secrétariat Exécutif du Comité de concertation État-Secteur privé (Se-Ccesp) est à pied d’œuvre pour l'opérationnalisation de la plateforme locale de Dialogue public-privé (Dpp) de la ville de Bouaké.

Le lancement officiel des activités du Comité local de Dialogue public-privé (Dpp) de la ville de Bouaké pourrait avoir lieu courant décembre 2021. C'est l'information qui ressort d'une note d'information du Secrétariat Exécutif du Comité de concertation État-Secteur privé (Se-Ccesp), dont Linfodrome a reçu copie, jeudi 14 octobre 2021. En effet, bénéficiant de l’appui technique de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-Ci), le Se-Ccesp a effectué une mission préparatoire du 06 au 09 octobre 2021 à Bouaké, relativement à l’implémentation de la plateforme locale de Dpp dans ladite localité. L’objectif général de cette mission, après celle qui s’est tenue en mai 2021, était la mobilisation des Directeurs régionaux et chefs de services de l’Administration publique de la ville de Bouaké en prélude au lancement officiel des activités du Comité local de concertation État-Secteur privé (Clcesp) de Bouaké.

En marge à cette mission, des échanges se sont également tenus avec les faîtières du secteur privé de la ville de Bouaké et les membres élus de la Chambre de commerce et d’industrie de Bouaké. Au cours des différentes rencontres, plusieurs préoccupations susceptibles d’être traitées par le Comité local de concertation État-Secteur privé ont été abordées. Notamment le rôle attendu des acteurs tant publics (Directeurs régionaux) que privés (membres des faîtières) dans l’animation du Clcesp ; la fréquence des réunions ; les questions liées à la fraude et à la contrefaçon dans le domaine du Textile ; les besoins liés au renforcement des capacités concernant des sujets tels que l’annexe fiscale, les critères et conditions d’accès aux fonds covid ; la nature des décisions (exécutoires ou non) qui seront prises par le Clcesp).

Dans le cadre de ses actions de développement économique, l’État de Côte d’Ivoire, faut-il le rappeler, s’est engagé dans un dialogue avec le Secteur privé autour d’une plateforme appelée Comité de concertation État-Secteur privé (Ccesp).

I.B.