Côte d'Ivoire / Procédures de passation des marchés publics : L'Anrmp forme des acteurs des Directions des Affaires financières des EPN

Economie
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
cote-d-ivoire-procedures-de-passation-des-marches-publics-l-anrmp-forme-des-acteurs-des-directions-des-affaires-financieres-des-epn Les participants au séminaire de Grand-Bassam sur la procédure de passation des Marchés publics. (Ph: DR)

Afin d'outiller les acteurs des Directions des Affaires financières des Établissements publics nationaux (EPN), sur les procédures de passation des marchés publics, l'Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP), organise depuis ce mardi 19 octobre 2021, un séminaire à l'intention de ces derniers à Grand-Bassam.

« Procédures de passation des marchés publics et d’exécution des crédits budgétaires dans les établissements publics nationaux ». Tel est le thème de la session de renforcement des capacités qui réunit, du 19 au 22 octobre 2021, une centaine d’acteurs des Directions des Affaires financières des Établissements publics nationaux (EPN) à Grand-Bassam. Durant quatre jours, il s'agira de renouveler les connaissances de ces acteurs majeurs de la commande publique sur le cadre réglementaire et institutionnel en vigueur.

Selon le président du Conseil de Régulation de l’ANRMP, Coulibaly Yacouba Pénagnaba, ces acteurs qui sont en première ligne dans l’exécution du budget national, vont s’imprégner des dispositions liées aux opérations préparatoires de la passation des marchés publics et ses procédures afférentes en conformité avec le nouveau Code des marchés de publics de 2019. « Ce que nous attendons de vous, c’est la qualité des prestations et la conformité des traitements dans le processus de passation des marchés publics, (…)  votre réactivité pour une maîtrise des délais en la matière et la capacité d’absorption des crédits », a déclaré Coulibaly Y. Pénagnaba. Il a souligné que l’institution qu’il dirige souhaitait faire de ces acteurs, issus des Directions des Affaires financières, des ambassadeurs de la bonne gouvernance dans leurs entités, permettant ainsi une meilleure compétitivité dans les marchés publics, pour le bien-être des populations. Le président du Conseil de Régulation de l’ANRMP s’est également réjoui de la mobilisation des acteurs des Directions des Affaires financières des EPN à ce séminaire, ainsi que de leur diversité. Toute chose qui, a-t-il dit, « permettra de passer en revue différentes problématiques et de se faire l’écho des bonnes pratiques auprès de leurs collaborateurs ». Saisissant l'occasion de cette rencontre, il a rappelé aux participants au séminaire, l’importance du respect de l’éthique financier dans le cadre de la lutte contre la corruption.

Le Secrétaire Général de l’ANRMP, Ouattara Oumar, a indiqué que ces séances de formation suivent une ligne directrice précise. « Nous avons démarré avec la formation des acteurs publics et ensuite, nous avons enchaîné avec ceux du secteur privé et de la société civile. Il était bon qu’on revienne vers les dirigeants des EPN qui sont des acteurs majeurs de la prestations des marchés publics, pour leur apprendre les nouveaux outils du nouveau Code de 2019 », a-t-il mentionné.

Le représentant du Directeur général du Contrôle budgétaire, Amonkan Calixte a pris part, à la cérémonie d'ouverture de cette rencontre.

Ce séminaire, faut-il le noter, s’inscrit dans le cadre de la stratégie de formation, d’information et de sensibilisation mise en place par l’ANRMP, conformément à ses missions. Les EPN présents à ce séminaire sont principalement issus du domaine universitaire, hospitalier, culturel et médiatique. Les formateurs de ces quatre journées d’échanges sont issus des Cellules de passation des marchés publics, de la Direction générale du budget et des finances (DGBF) et de l’ANRMP.

Irène BATH