Appui au secteur privé dans les pays en développement : Bio invest, la Société Belge d'investissement, s'installe en Côte d'Ivoire

Economie
Publié le Source : Linfodrome
appui-au-secteur-prive-dans-les-pays-en-developpement-bio-invest-la-societe-belge-d-investissement-s-installe-en-cote-d-ivoire S.E. Mr Michael Wimmer, Ambassadeur de Belgique en Côte d'Ivoire, entouré de Luul Zonneveld, à gauche et Maximilien d'Harcourt. (Ph: I.B.)

Institution financière de développement, Bio invest est une banque de développement Belge qui a ouvert depuis jeudi 14 octobre 2021, une représentation à Abidjan-Côte d'Ivoire. Une conférence de presse a été organisée à la résidence de Belgique, à Abidjan-Cocody, pour donner les raisons du choix de la ville d'Abidjan pour abriter les bureaux de cette entité financière.

Avec le dynamisme économique que connaît la Côte d'Ivoire, Bio invest, la banque de développement Belge a choisi Abidjan, considérée comme le hub des affaires dans la sous-région, pour son implantation en Afrique. Le cocktail de lancement des activités du Bureau de cette institution dont l'unique actionnaire est l'État Belge, a eu lieu, jeudi 14 octobre 2021, à la résidence de Belgique, à Abidjan-Cocody.

Maximilien d'Harcourt, chef du Bureau d'Abidjan, a qualifié cette implantation en Afrique de stratégique d'autant plus qu'autour de la Côte d'Ivoire, dira-t-il, « il y a tout un tas de pays dans la zone Uemoa, en particulier le Bénin, le Burkina Faso et le Mali qui sont des pays partenaires de la Belgique avec qui nous avons des accords de coopération bilatéraux ». Il a expliqué que le but de Bio invest, c'est surtout de promouvoir, à travers des investissements, le développement économique et social des pays, des régions, des localités dans lesquelles l'institution financière de développement qu'il représente investit, à travers le secteur privé. Maximilien d'Harcourt a précisé qu'avec Bio invest, il ne s'agit pas de chercher du rendement à tout pris, mais plutôt un rendement qui signale l'importance d'une approche entrepreneuriale et commerciale. « Le profit n'est pas un objectif principal de nos investissements. Parce que le seul et unique actionnaire de la société, c'est l'État Belge qui nous met à disposition un capital pour faire ce travail. Aujourd'hui on a, à peu près un milliard d'Euros, soit 650 milliards Fcfa d'actif sous gestion et on investit dans une cinquantaine de pays dont principalement en Afrique de l'Ouest, du nord, centre et l'Afrique australe. On a décidé d'ouvrir un bureau en Afrique de l'ouest, qui était déjà une zone d'investissement stratégique. En cumulé, c'est environ 130 millions d'Euros, soit 84,500 milliards Fcfa investis sur la zone Uemoa, plus le Ghana, précisément dans différents secteurs tels que agro-industrie ; l'énergie renouvelable ; l'inclusion financière, c'est-à-dire les microfinances, les banques et autres services financiers », a-t-il dit.

Maximilien d'Harcourt a souligné que le volume d'investissement existant en Afrique, il s'agissait pour Bio invest de réduire la distance avec leurs clients afin de rendre la relation avec ceux-ci plus intéressante ; mais mieux, de participer au renouvellement des partenariats moins évidents, et pour créer de nouveaux partenariats et trouver de nouveaux investissements. « On a souhaité ouvrir le bureau d'Abidjan pour faire la prospection. Notre première mission ici, c'est une mission de prospection, d'identification d'opportunités, de réseautage, mais mieux, c'est pour nous faire connaître », a précisé le chef du Bureau d'Abidjan.

Fondée en 2001, Bio invest est une société d'investissement d'impact. Le but de cette société, c'est surtout de promouvoir, à travers des investissements, le développement économique et social des pays, des Régions, des localités dans lesquelles elle investit, à travers des investissements qui sont faits dans le secteur privé, notamment dans les entreprises. Bio invest a soutenu des entreprises dans la période Covid-19, à travers des dons faits à ces entreprises. Le but de Bio invest, c'est de développer le secteur privé en Côte d'Ivoire. Cette entité investit directement dans les entreprises, ou à travers des banques et des institutions de microfinances, ou encore dans des fonds mis à disposition pour du capital à risque. Bio invest est un des investisseurs dans Azito énergie.

Ont pris part à la conférence de lancement de Bio invest en Côte d'Ivoire, Luul Zonneveld, Directeur général de ladite société et l'Ambassadeur de Belgique en Côte d'Ivoire, S.E. Mr Michael Wimmer.

Irène BATH