CGECI Academy 2021 : Plus de 100 intervenants issus de 15 pays mobilisés pour le Forum ; Jean-Marie Ackah fait 3 observations

Economie
Publié le Source : Linfodrome
cgeci-academy-2021-plus-de-100-intervenants-issus-de-15-pays-mobilises-pour-le-forum-jean-marie-ackah-fait-3-observations Le président de la Cgeci, Jean-Marie Ackah. (Ph: DR)

Abidjan, capitale économique de la Côte d'Ivoire, abrite les 28 et 29 octobre 2021, la CGECI Academy, le Forum économique annuel de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci). La cérémonie d'ouverture de ce grand rendez-vous du Patronat ivoirien a eu lieu, ce jeudi 28 octobre 2021, en présence du Premier ministre, Patrick Achi.

« Crises et Résilience des entreprises en Afrique ». C'est le thème de la 9ème édition de la CGECI Academy, le Forum économique annuel de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire. Le président de la Cgeci, Jean-Marie Ackah a indiqué que le thème de l’Academy permettra, pendant les deux jours du Forum, de débattre des ajustements ou des réorientations à opérer pour adapter les business model des entreprises aux nouveaux paradigmes ayant émergé avec la pandémie de Covid-19. Mais aussi, poursuit le président Ackah, d’aborder d’autres crises, comme la crise énergétique qui a touché les industriels en Côte d’Ivoire, pendant environ trois mois, les crises sécuritaires et politiques, environnementales, etc. « Ce Forum sera, également, l’occasion d’échanger sur les meilleures pratiques devant permettre aux entreprises, non pas simplement de surnager en eaux troubles ou de surfer sur la vague, mais surtout de s’adapter et de repartir plus fort après les crises », a mentionné le président du Patronat ivoirien. Il a confié que pour traiter le thème du Forum, plus de 100 intervenants venus de 15 pays ont été mobilisés. Parmi ces intervenants, figure Monsieur Jacques Attali, économiste français de renom.

Profitant de l'ouverture de cette rencontre, Jean-Marie Ackah a partagé trois observations qui, a-t-il dit, lui semblent utiles pour bien camper la période de crise que traversent les entreprises et celles à venir. « Premièrement, nous sommes désormais dans un monde de crises, où plus rien ne sera comme avant. La crise sanitaire n’est pas achevée et déjà, d’autres crises nous attendent, qu’il s’agisse des effets dominos du Covid-19, de l’impact du réchauffement climatique, des conflits politiques et sociaux, des dégradations de l’environnement sécuritaire et institutionnel de notre région ouest-africaine, etc.

Ma deuxième conviction est que nous ne devons pas rester dans une posture d’attente de la crise pour ensuite essayer de réagir. Nous devons anticiper.

Enfin, nous devons développer des entreprises résilientes, des entreprises de nouvelle génération en prenant résolument le virage du numérique, en transformant nos modèles d’affaires et nos activités, mais aussi en développant de nouveaux produits et des chaînes d’approvisionnement adaptées à un monde de plus en plus complexe », a mentionné Jean-Marie Ackah. Puis de souligner que l’un des enseignements de la crise actuelle, ce sont « les opportunités nouvelles qu’elle offre aux entreprises pour diversifier leurs produits et adresser de nouveaux marchés. La crise a permis ou accéléré l’adoption de nouveaux modes de travail, de nouvelles pratiques organisationnelles et les entreprises ont dû repenser leur management, dans le sens de l’agilité », a-t-il salué.

Cette édition de la CGECI Academy, faut-il le noter, s’articuleront, comme les autres années, autour d’un parcours CEO, d’un parcours PME et d’un parcours Young CEO, avec 23 sessions. Ce sera aussi un moment pour encourager les jeunes entrepreneurs et les porteurs de projets.

Après le Rwanda en 2019, comme pays à l'honneur, le choix s’est porté cette année, sur le Ghana, pays voisin et ami de la Côte d’Ivoire.

Irène BATH