Sécurité maritime : Des experts ouest-africains en séminaire à grand Bassam

Publié le
securite-maritime-des-experts-ouest-africains-en-seminaire-a-grand-bassam
Economie

Dans le but de faire face aux défis de sécurité maritime dans le golfe de Guinée (la piraterie, la criminalité, la pollution, l’exploitation illégale des ressources marines), la Fondation Konrad Adenauer offre une séance de formation à des professionnelles de la mer à travers son programme de dialogue de politique sécuritaire en Afrique subsaharienne (SIPODI).

Ce séminaire s’est ouvert ce jeudi 11 novembre 2021 dans la ville balnéaire de Grand-Bassam, située à 20 km du district d’Abidjan. Il réunit les hautes autorités militaires ivoiriennes, les officiers des forces navales de la sous-région, les Experts civils de la sécurité maritime.

« L'insécurité maritime a fortement augmenté depuis plus d'une décennie, l'accent étant mis non plus sur l'Asie du Sud-Est mais sur les eaux africaines. La piraterie et l'absence de sécurité maritime constituent une préoccupation majeure pour la communauté internationale, surtout lorsqu'elles ont non seulement un coût économique direct, mais s'inscrivent également dans une situation d'insécurité régionale complexe, difficile à gérer et susceptible d'affecter d'autres régions », a indiqué Roland Stein, Représentant Résident de la Fondation Konrad Adenauer et Directeur Régional du Programme de dialogue de politique sécuritaire en Afrique subsaharienne SIPODI.

Le Programme de dialogue de politique sécuritaire en Afrique subsaharienne (SIPODI) de la Fondation Konrad Adenauer accompagne depuis quelques années, la mise en relation et la structuration d’un réseau d’acteurs de la sécurité maritime dans le golfe de Guinée, afin d’offrir une plateforme d’échanges d’expériences, de pratiques et de normes en vue d’identifier les défis communs et les solutions permettant aux Etats de la région de faire face aux défis sécuritaires présents et à venir.

Et ce séminaire régional de Grand-Bassam vise à faire un état des lieux des enjeux de la coopération et de la mutualisation des efforts des Etats et des organisations internationales dans le cadre de la sécurisation des espaces maritimes en Afrique de l’Ouest, notamment le golfe de Guinée,  évaluer les mécanismes et instruments existants, identifier les défis et formuler des recommandations claires et opérationnalisables à l’endroit des décideurs dans le cadre d’une meilleure gestion de la sécurité des espaces maritimes.

« L'action militaire contre la piraterie est alors une mesure clé pour contrer l'expansion de ce problème. Néanmoins, une intervention purement militaire ne sera pas en mesure de contrer les risques liés à la sécurité maritime. L'engagement multilatéral et transfrontalier pour résoudre les conflits politiques et préserver la souveraineté des eaux territoriales est le principal levier pour lutter contre l'insécurité maritime », a ajouté le responsable du programme.

Ce séminaire prendra fin dans la matinée du vendredi 13 novembre 2021.

Sandra Kohet