Côte d’Ivoire : Un projet vise l’insertion économique et l’intégration sociale des travailleurs migrants dans le Grand Abidjan

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-un-projet-vise-l-insertion-economique-et-l-integration-sociale-des-travailleurs-migrants-dans-le-grand-abidjan Le projet d’amélioration des opportunités d’intégration des travailleurs migrants et des communautés a été présenté. (Ph: DR)
Economie

Le Projet d’amélioration des opportunités d’intégration des travailleurs migrants et des communautés locales en situation de vulnérabilité dans le Grand Abidjan, Côte d’Ivoire, a été lancé jeudi 25 novembre 2021, au cours d’un atelier à Abidjan-Plateau.

Développé par Onu-Habitat, en collaboration avec la Coopération Suisse pour le Développement (SDC), ce projet d’intégration des travailleurs migrants dans le Grand Abidjan vise l’inclusion socio-économique des travailleurs migrants et des communautés locales en situation vulnérables dans le Grand Abidjan et l’amélioration de l’environnement urbain non-planifié. Il a pour objectif général de réaliser une recherche-action qui se concentre sur l'élargissement de la sphère des opportunités pour les travailleurs migrants et leurs communautés d'accueil vivant dans des conditions de vulnérabilités pour s'intégrer dans le Grand Abidjan dans un cadre plus inclusif, de manière durable et plus sûre, renforçant ainsi la cohésion sociale et réduisant l'impact environnemental.


L’atelier de lancement de ce projet qui a eu lieu, jeudi 25 novembre 2021, a été l’occasion de présenter les composantes du projet aux autorités nationales et aux parties prenantes. Cette rencontre a été également l’occasion de constituer le Comité technique et le comité de pilotage chargé d’accompagner la mise en œuvre du projet.

Philippe Poinsot, Coordonnateur résident des Nations unies en Côte d'Ivoire, a expliqué que le mandat de Onu-Habitat est d'appuyer les États membres, aux différents niveaux administratifs, à promouvoir un développement humain sûr, durable, inclusif et résilient, « tel qu'énoncé dans les Objectifs de développement durable (ODD n°11), ainsi que dans le nouveau programme pour les villes approuvé lors de la 3ème conférence des Nations unies pour le logement et le développement urbain durable », a-t-il dit. Il a précisé que ce projet devrait permettre également d'améliorer les zones urbaines non-planifiées et d'identifier des activités bénéfiques pour l'environnement.

Hawa Diankon, Attaché politique à l’Ambassade Suisse, a renchéri qu’il s’agit de contribuer au développement socioéconomique en Afrique de l'ouest via une meilleure gouvernance migratoire. « Ce projet s'inscrit dans le cadre de la 2ème composante qui cherche à créer les conditions d'une insertion économique et d'une intégration sociale réussies des travailleurs migrants dans les centres urbains. Le projet se concentrera durant sa première phase sur la Côte d'Ivoire, spécifiquement sur le Grand Abidjan. Il est prévu d'élargir progressivement l'extension géographique du projet pour couvrir les pays situés le long du corridor Abidjan-Lagos », a informé l’Attaché politique à l’Ambassade Suisse.

Le Directeur général de l’Agence d'urbanisme et de prospective d'Abidjan, Dr Attahi Koffi, représentant le Gouverneur du District autonome d'Abidjan (DAA), a souligné que ce projet que propose Onu-Habitat, avec l'appui de la coopération Suisse pour le développement (SDC), vient à point nommé pour contribuer à la recherche de solutions pour l'insertion des populations vulnérables dans le Grand Abidjan. Il a confié que le DAA souhaiterait que cette recherche-action prenne en compte les thématiques que sont les modalités de l'insertion sociale des migrants dans les villes et particulièrement la situation et le rôle des femmes ; l'insertion des migrants à travers les activités économiques et l'impact des politiques publiques sur l'insertion des migrants.

Au nom de la ministre du Plan et du Développement, Ouattara Henri, Chef de cabinet, a affiché son satisfecit relativement à cette initiative et a remercié les agences du Système des Nations unies (SNU) impliquées dans ce projet. Il a indiqué que la ministre Niale Kaba tient au succès de ce projet qui ambitionne un dividende démographique sans laisser personne de côté. « Au regard des objectifs visés par ce projet, la ministre Nialé Kaba s'engage à l'accompagner », a souligné Ouattara Henri.

Le budget total de ce projet est de 3028839 dollars, soit 1,514 milliard Fcfa sur une durée de 4 ans (juin 2021 à mai 2025). Le total du cofinancement de la Coopération Suisse de Développement s'élèvera à 1835439 dollars, soit 917 719 500 Fcfa. La différence, soit environ 1193400 dollars (596 700 000 Fcfa) devra être mobilisée par Onu-Habitat.

Le lancement de ce projet vient réaffirmer l'engagement du SNU en Côte d'Ivoire à accompagner le gouvernement dans l'exécution du Plan national de développement (PND 2021-2025).

Irène BATH