Projet d’interconnexion électrique : La Côte d’Ivoire annonce la fourniture de 170 Gigawatts heures d’électricité à la Sierra Leone

Publié le Modifié le
projet-d-interconnexion-electrique-la-cote-d-ivoire-annonce-la-fourniture-de-170-gigawatts-heures-d-electricite-a-la-sierra-leone Les parties signataires du contrat d'achat d'énergie échangeant les documents. (Ph: I.B.)
Economie

Dans le cadre du Projet d’interconnexion des réseaux électriques de la Côte d’Ivoire, du Liberia, de la Sierra Leone et de la Guinée (Clsg), la Côte d’Ivoire annonce la fourniture de 170 Gigawatts heures d’électricité à la Sierra Leone sur la période de 2021 à 2023.

Le contrat d’achat d’énergie d’une durée de trois ans renouvelables stipule que la Côte d’Ivoire va fournir 70 GWh (Gigawatts heures) à la Sierra Leone pendant les deux premières années (2021 et 2022) et 100 GWh la troisième année (2023). La signature de ce contrat d’achat d'énergie a eu lieu mercredi 1er décembre 2021 entre le Directeur général de CI-Energies, Noumory Sidibé, le Directeur général de la Compagnie ivoirienne de l’électricité (CIE), Ahmadou Bakayoko et le Directeur général par intérim de l’Autorité de distribution et d'approvisionnement en électricité de la Sierra Leone (EDSA), James Rogers. Etaient également présents, le ministre ivoirien des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Thomas Camara, et son homologue de l’Energie de la Sierra Leone, Alhaji Kanja Sesay.


Le Directeur général de CI-Energies, Sidibé Noumory a affirmé que ces signatures mettent un terme à un long et laborieux processus de négociation débuté depuis juin 2020. « Grâce aux efforts conjugués de l’ensemble des sociétés nationales d’électrifié et des partenaires techniques, financiers et juridiques, le projet Clsg devient à la fois un lien physique et un outil d’échange économique stratégique à la disposition de nos pays », a-t-il dit.


Le ministre ivoirien, Thomas Camara a fait remarquer que ce projet consacre la vision du président de la République, Alassane Ouattara, à savoir celle de faire de la Côte d’Ivoire, le hub énergétique de la sous-région. Il a remercié les autorités de la Sierra Leone pour la confiance placée en la Côte d’Ivoire à travers ce contrat. Thomas Camara a invité ses collaborateurs à lever très vite les derniers obstacles pour permettre le plus rapidement possible l’exportation de l’électricité en Sierra Léone, et cela, dès le début de la semaine prochaine. Il a demandé de faire en sorte que l'électricité soit disponible le plus tôt possible, et cela, en quantité et en qualité, selon les termes du contrat.

Le ministre Sierra Léonais de l’Energie, Alhaji Kanja Sesay, a remercié les autorités ivoiriennes pour le partenariat, avant d'insister sur les attentes fortes de son pays et de ses populations. « Ce projet est hautement important et stratégique pour le développement de mon pays car il permettra à la Sierra Leone de faire la transition d'une énergie utilitaire à une énergie productive. C'est un projet qui permettra d’électrifier la zone sud-est du pays, qui est une zone minière. Mieux, ce projet favorisera le renforcement de capacités de production, en particulier celles des PME, avec pour finalité, d'améliorer les conditions de vie des populations », s'est réjoui le ministre.

Le projet d’interconnexion des réseaux électriques de la Clsg permet d’établir un marché d’électricité dynamique dans la sous-région ouest-africaine et de sécuriser l’approvisionnement en électricité des pays concernés.

La construction de cette ligne fait partie de la dorsale des pays de l’Union du fleuve Mano et des projets prioritaires du plan directeur du Système d’échanges d’énergie électrique ouest africain (Eeeoa).

Irène BATH