Coopération sud-sud : 9 accords stratégiques signés entre l’Afrique du Sud et la Côte d’Ivoire

Publié le
cooperation-sud-sud-9-accords-strategiques-signes-entre-l-afrique-du-sud-et-la-cote-d-ivoire Les acteurs des secteurs privés de la Côte d'Ivoire et de l'Afrique du Sud engagés à travailler ensemble. (Ph: DR)
Economie

Le président de l'Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, effectue du 1er au 3 décembre 2021, avec une délégation d'hommes d'affaires sud-africains, une visite officielle en Côte d’Ivoire.

En marge de cette visite, un Forum économique a réuni, jeudi 2 décembre 2021, les acteurs des secteurs privés de la Côte d'Ivoire et ceux de l'Afrique du Sud, au Sofitel Abidjan hôtel Ivoire, dans la commune de Cocody.

Le président du Patronat ivoirien, Jean-Marie Ackah a présenté à cette occasion, le futur des relations économiques et commerciales entre deux secteurs privés partenaires. Il a affirmé que le destin unit l'Afrique du Sud et la Côte d’Ivoire de manière particulière, « parce que nous avons été heureux de recevoir de l’Afrique du Sud le flambeau pour la prochaine organisation de la Foire internationale du commerce intra-africain (Iatf), un rendez-vous si important pour l’ensemble de notre continent. Nous sommes rassurés, avec ce qui va commencer dans le cadre de cette visite d’État, qu’en 2023, beaucoup de dossiers seront parachevés », a-t-il dit. Le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), a souligné que l'Iatf qui vient de prendre fin, et qui a enregistré 36 milliards de dollars, soit 18 000 milliards Fcfa de transactions, selon les organisateurs, démontre les opportunités d’affaires dont regorgent l’Afrique, et le vaste potentiel de commerce et d’investissements qu’elle offre. Jean-Marie Ackah a noté que le Forum économique ivoiro-sud-africain se veut donc un tournant déterminant dans les relations entre chefs d’entreprises des deux pays, donnant lieu à des partenariats solides dans différents secteurs d’activités.

9 accords de projets ont été signés, dans la matinée de la même journée au palais de la présidence de la République, à Abidjan-Plateau en marge de l’audience accordée par le président Alassane Ouattara au président Cyril Ramaphosa, dans le cadre de la grande commission mixte de coopération, et qui devraient renforcer davantage les investissements et les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud. Ces nouveaux projets devraient ainsi permettre d’accroître la valeur globale des échanges commerciaux entre les deux pays, actuellement de l’ordre d’environ 370 milliards Fcfa. Ces accords stratégiques portent sur la défense, l'agriculture, le transport aérien, la promotion de la femme, les télécommunications, les mines et énergies, etc.

Le ministre sud-africain du Commerce, de l’Industrie et de la Concurrence, Ebrahim Patel, a noté que le Forum économique intervient dans un contexte de défis multiples, notamment du fait de la crise sanitaire de Covid-19. Il note, cependant, qu'il s'agit d'une opportunité pour l’Afrique de prendre en main son destin. « Nous voulons voir le volume de nos échanges commerciaux s’accroître. (…). Du point de vue des investissements, il y a beaucoup d’opportunités à saisir », a-t-il dit, avant d'inviter les hommes d’affaires ivoiriens à venir ouvrir des usines en Afrique du Sud. Ebrahim Patel a évoqué l’accord portant sur le transport aérien qui, selon lui, devrait faciliter le déplacement des opérateurs économiques ivoiriens et sud-africains entre les deux pays.

À fin 2020, les échanges globaux entre la Côte d'Ivoire et l'Afrique du Sud s’élèvent à 370,98 milliards Fcfa contre 291,030 milliards Fcfa en 2019, soit une augmentation de 79,878 milliards Fcfa. La balance commerciale penche du côté de la Côte d’Ivoire avec un solde excédentaire de 288 milliards Fcfa. La Côte d’Ivoire exporte vers l'Afrique du Sud, du caoutchouc, de la noix de cajou, le bois, le cacao transformé, les huiles essentielles, les produits plastiques et importe des biens d’équipement et de consommation, des produits pharmaceutiques, pétroliers et chimiques, des matériaux de construction, des papiers, cartons et plastiques.

Irène BATH