Côte d’Ivoire : Ouverture du 3e congrès de la Société ouest africaine de physique à Abidjan

Publié le
cote-d-ivoire-ouverture-du-3e-congres-de-la-societe-ouest-africaine-de-physique-a-abidjan Le 3eme congrès de la société ouest Africaine de physique(Soaphys)à Abidjan.
Economie

A l’initiative de la Société Ivoirienne de Physique (SIPHYS). Abidjan capitale économique ivoirienne abrite du 1 au 4 décembre 2021, le 3e congrès de la Société ouest africaine de physique (SOAPHYS), L’objectif de ce congrès est de partager des expériences autour du thème « La Physique au cœur du Développement Durable en Afrique ». Il s’agira de montrer le rôle central de la physique pour le développement durable en Afrique.

 Mis sous le haut parrainage du Professeur  Adama Diawara ministre de l’enseignement supérieure et de la recherche scientifique. A cette cérémonie, la traditionnelle  bienvenue aux congressistes est revenue au Professeur Ballo Zié, président de l’Université Felix Houphouët-Boigny  « Au nom de toute la communauté universitaire, l’Université Felix Houphouët-Boigny soutien ce congrès que cette synergie impactera significativement la qualité de l’enseignement de la physique dans nos universités, mais aussi les politiques publiques » a indiqué le Professeur Ballo Zié, président de l’Université Felix Houphouët-Boigny.

Pour le  Professeur Zoueu Jérémie, président du comité d’organisation (Pco), les congrès qui sont organisés chaque année par l’un des pays membres ont pour vocation de permettre des échanges et des partages d’expériences autour de la Physique et ses applications.

Pour l’ouverture du 3eme congrès s’est tenu, à l’Université Félix Houphouët-Boigny ce mercredi, le Professeur Kobéa Arsène, Directeur de Cabinet de cabinet représentant le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESRS) a invité les congressistes à œuvrer pour l’édification d’une Afrique résiliente.

« Le thème  nous engage tous à apporter notre contribution au développement de nos différents pays, tout en nous préoccupant des différentes humanitaires que nous laisserons aux futures générations. En tant que SOAPHYS nous devons passer à l’action », a déclaré le Prof. Kobéa Arsène. Il a également invité les Soaphys à une collaboration étroite entre Africains.

Quant au représentant le président de la SOAPHYS. Pour lui ce congrès visera à démontrer l’importance de la physique dans le développement durable. « Les travaux de recherche, d’innovation, d’invention qui seront présentés au cours de ce congrès viseront à démontrer l’importance de la physique dans le développement durable et le niveau de progrès réalisé par les physiciens ouest-africains avec les moyens mis à leur disposition, afin que les gouvernants prennent en compte la physique dans les stratégies de développement durable et appuient davantage ce domaine pour obtenir des résultats qui seront à la hauteur des ambitions de nos pays. Il faut promouvoir les initiatives de développement durable », a signifié le Professeur Napo Kossi, représentant du président de la SOAPHYS.

Il faut noter la participation de 250 participants (Enseignants-Chercheurs, Chercheurs ; Ingénieurs des secteurs public et privé ; Innovateurs et inventeurs ; Enseignants du secondaire ; Doctorants Secteur privé, industries, collectivités) qui prennent part à ce 3e congrès de la SOAPHYS. Ils sont issu de la Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Sénégal, Niger, Mali, Bénin, Togo, Kenya, Congo, Cameroun, Guinée, Mauritanie, et de la France.

Par ailleurs, deux congrès de la SOAPHYS ont été organisés. Le premier à Ouagadougou au Burkina Faso en 2019, le second à Dakar au Sénégal en 2020.

Parfait KOFFI