Côte d’Ivoire : Le projet de loi portant sur le Plan national de développement (PND 2021-2025) adopté par les Sénateurs

Publié le
cote-d-ivoire-le-projet-de-loi-portant-sur-le-plan-national-de-developpement-pnd-2021-2025-adopte-par-les-senateurs Nialé Kaba a su défendre le projet de loi portant sur le PND 2021-2025, face aux Sénateurs. (Ph: DR)
Economie

La ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba a obtenu le quitus des Sénateurs relativement au projet de loi portant sur le Plan national de développement (PND 2021-2025).

Face aux Sénateurs de la Commission des affaires économiques et financières, vendredi 17 décembre 2021, la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba a présenté le projet de loi portant Plan national de développement (PND 2021-2025).

Le PND 2021-2025 s’inscrit dans la vision de développement portée par le président Alassane Ouattara, dans son programme « Une Côte d’Ivoire Solidaire ».

"Stratégie Côte d'Ivoire 2030"

La ministre Nialé Kaba a remercié le Premier ministre Patrick Achi, Chef de Gouvernement pour son leadership dans l’élaboration de la « Stratégie Côte d’Ivoire 2030 » sur laquelle s’aligne le PND 2021-2025.

Société moderne

Elle a indiqué que l’adoption du PND 2021-2025 à l’unanimité par les deux Chambres du Parlement traduit l’adhésion du peuple Ivoirien à l’œuvre commune de développement et de construction d’une société moderne.


Après une décennie de transformation économique et sociale, la Côte d’Ivoire est aujourd’hui, selon les données et indicateurs communiqués par la ministre, l'une des économies les plus dynamiques en Afrique et dans le monde. «Ces performances économiques réalisées depuis l’accession du président Alassane Ouattara à la magistrature suprême, ont permis d’enregistrer un taux de croissance moyen de 8% sur la période 2012-2019 et d’améliorer considérablement le bien-être des populations», a souligné Nialé Kaba.

Économie résiliente

Malgré l’impact de la Covid-19, l’économie ivoirienne, faut-il le noter, a été résiliente avec un taux de croissance de 2% en 2020 contre une contraction de 1,9% à l’échelle continentale. Cette résilience de l’économie et les réformes initiées par le Gouvernement offrent de bonnes perspectives, notamment un taux de croissance de 6,5% prévu en 2021 et un taux de croissance moyen projeté à 7% sur la période 2022-2025. Le gouvernement entend se donner les moyens pour la mise en œuvre avec l’organisation prochaine d’un groupe consultatif pour la mobilisation des ressources.

I.B. (Avec sercom)