Assemblage automobile: Une production de 1000 véhicules de 18 à 26 places annoncée en Côte d’Ivoire par an

Economie
Publié le Source : Linfodrome
assemblage-automobile-une-production-de-1000-vehicules-de-18-a-26-places-annoncee-en-cote-d-ivoire-par-an Le Premier ministre, Patrick Achi, en blouse blanche, lors de la visite de l'unité d'assemblage automobile. (Ph: DR)

L’inauguration de la première chaîne d’assemblage automobile en Côte d’Ivoire, a eu lieu ce lundi 10 janvier 2022, à Sotra industrie, dans la commune de Koumassi, en présence du Premier ministre ivoirien, Patrick Achi.

Bonne nouvelle pour les acteurs du secteur automobile en Côte d’Ivoire. Le processus d’installation de l’unité d’assemblage automobile lancé en 2018 par feu le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est totalement opérationnelle.

Dailly Ivoire

La production des premiers véhicules est donc effective. Le véhicule produit a été baptisé « Dailly Ivoire ». Dailly pour le type et Ivoire en référence au pays Constructeur, à savoir la Côte d’Ivoire.

«Notre pays est donc devenu officiellement constructeur automobile et le Code constructeur qui nous a été attribué est: AJ9. Les numéros de châssis des véhicules construits ici commenceront par AJ9 et comporteront le code indicateur ASO1.

Cette chaîne d’assemblage a une capacité de départ de production de 1000 véhicules de 18 à 26 places par an, configurables en ambulances, camionnettes frigorifiques, utilitaires de transport de matériels et de marchandises diverses», a indiqué le ministre des Transports, Amadou Koné.

«Le carnet de commande de véhicules est quasiment rempli»

Il a annoncé que le carnet de commande de véhicules est quasiment rempli jusqu’en 2024, rien que par la seule demande nationale de véhicules de transport de personnes. «Nous sommes donc conscients que nous devrons rapidement, et dès 2022, monter dans cet atelier une seconde ligne de montage», a notifié le ministre des Transports.

Zone industrielle automobile

Amadou Koné a informé qu’avec Iveco, l’actionnaire stratégique de la Sotra depuis 39 ans avec 40% de part au capital de l’entreprise, il s’agira de bâtir à l’horizon 2025, en relation avec le ministère du Commerce et de l’Industrie, une zone industrielle de grande envergure destinée à l’automobile.

«Cette zone industrielle que nous projetons de bâtir à San Pedro a pour vocation d’accueillir plusieurs constructeurs d’autres types de véhicules ainsi que des fabricants de pièces détachées et de pneumatique. Les Études débuteront dès cette année», a-t-il indiqué.

«Les véhicules coûteront 30% moins cher»

Les véhicules sortis de cette usine coûteront, selon le ministre des Transports, aux acquéreurs, 30% moins cher que ceux importés et seront vendus dans tout le réseau Iveco en Afrique de l’Ouest et du Centre, dans un premier temps.

En dehors des ministres des 15 pays africains qui ont suivis la cérémonie par visio, des invités venus des pays frères du Burkina Faso, de la Guinée Bissau ainsi que des Organisations régionales de la Cedeao et de l’Uemoa, ont assisté physiquement à la cérémonie.

Le Groupe Iveco était représenté au cours de cette cérémonie par le PDG France du Groupe, vice-président monde.

Dans le cadre de la modernisation des systèmes de transport routier et tenant à sa volonté de diversification de l’économie national par l’industrialisation, le Gouvernement ivoirien a conclu plusieurs accords dans le secteur de l’industrie automobile, notamment avec différents constructeurs.

Irène BATH

Vidéo